Dématérialisation et contrôles discriminatoires : LES CAF HORS LA LOI !

Appel du collectif Changer de Cap dossier complet à consulter ici

Dématérialisation et contrôles discriminatoires
LES CAF HORS LA LOI ! (voir article précédent Allocataires et précaires devant la CAF de Mulhouse)

La numérisation à marche forcée des services publics contribue à faire des Caisses d’Allocations Familiales (CAF) un instrument de la mise en place d’une société de surveillance et de pénalisation des plus pauvres. Alors que la protection sociale est un droit universel depuis le Conseil national de la Résistance, les CAF développent une politique de plus en plus dure de contrôle des personnes en situation de précarité.

Continuer la lecture

Israël veut détruire six importantes ONG palestiniennes

Un communiqué publié ce vendredi 22 octobre 2021par le gouvernement israélien annonce que le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, vient de signer un ordre déclarant six organisations palestiniennes de défense des droits humains comme organisations terroristes. Continuer la lecture

les 20 et 21 mars, pour des résistances antiracistes partout !

Communiqué commun : Pour un week-end antiraciste les 20 et 21 mars, pour une riposte et des résistances antiracistes partout !

Dans un contexte particulièrement hostile et alarmant, entre chasse aux étranger-es qui continue, loi islamophobe sur le « séparatisme », polémique sur « l’islamogauchisme » menée tambour battant par le gouvernement, nos organisations saluent les mobilisations qui se font jour pour construire les nécessaires ripostes et résistances antiracistes.

Aujourd’hui, les premières victimes du racisme d’État ce sont la jeunesse et les travailleurs et travailleuses sans-papiers, les populations des quartiers populaires notamment celles immigrées ou issues de l’immigration, les habitant·es des bidonvilles, les personnes de confession musulmane ou assignées comme telles… Le racisme, tous les racismes, sont des puissants facteurs de division des classes populaires.

Nous appelons à construire et à renforcer activement ces ripostes et résistances antiracistes, dans la société, dans nos quartiers, sur nos lieux de travail.

Nous appelons à prendre part à la manifestation du 20 mars contre le racisme et les violences policières appelée par les collectifs de familles de victimes, la Marche des solidarités et les collectifs de sans-papiers.

Nous appelons à la journée de mobilisation du 21 mars contre l’islamophobie impulsée par le Front contre l’islamophobie.

Nous appelons par ailleurs à prendre part à toutes les mobilisations de solidarité avec les jeunes étranger·es isolé·es menacé·es d’expulsion, à toutes les mobilisations dénonçant la construction de nouveaux Centre de rétentions administratives (à Orléans le 27 mars, à Lyon le 10 avril).

NPA, PEPS, UCL, le 18 mars 2021

« Police, pour notre sécurité, veuillez quitter le périmètre ! »

L’Edito du lundi 23/11/2020 de PEPS 

L’annonce est tombée cette nuit : la marche des libertés, prévue samedi 28 novembre place de la République à Paris, a été interdite par le préfet Lallement.

Cette manifestation, organisée notamment par la Ligue des droits de l’homme et les syndicats de journalistes, appelle les citoyens à contester le projet de loi sur la sécurité globale présentée actuellement à l’Assemblée nationale. Continuer la lecture

Violences policières, violence d’Etat : soutien à Gilles Martinet

Communiqué de PEPS .
Violences policières, violence d’Etat
Soutien à notre camarade Gilles Martinet

 

Mardi 21 janvier 2020, alors qu’il manifestait pacifiquement contre un projet de loi visant le secteur de la recherche, notre camarade de PEPS et Gilet jaune enseignement recherche Gilles Martinet a été attaqué par les forces de l’ordre, qui, une fois de plus, ont fait preuve d’une violence intolérable face à des manifestants pacifiques. Continuer la lecture

communiqué: LETTRE OUVERTE Aux FORCES DE L’ORDRE

Lettre ouverte aux forces de l’ordre
encore dignes de cette fonction
Geneviève Legay

RÉAGISSEZ!

Si je m’adresse à vous dans cette lettre ouverte, ce n’est pas pour vous donner des leçons, mais pour vous dire à quel point les politiques policières menées depuis quelques temps vous desservent.

La population des petites gens, des gens de RIEN, méprisée par le pouvoir, avait du respect pour vous et croyait en votre devoir de protection. Continuer la lecture

La racaille …?

communiqué d’Alternatives et Autogestion, 23 juillet 2018

La racaille existe.

Elle casse le Code du Travail, cherche à supprimer la Solidarité nationale (Sécu entre autres. . .), supprime l’ISF, ponctionne les retraité.e.s et les précaires, détruit les droits des privé.e.s d’emploi. . .

Elle cherche à privatiser les Services Publics (transports, santé pour commencer), elle vend le patrimoine du peuple (barrages, aéroports, hôpitaux..)

Elle a d’autres méfaits à son passif et d’autres encore, en préparation. . .

Elle se moque bien des abeilles et des équilibres écologiques et prétend gérer le monde à son profit.

Sur le modèle de la Mafia, elle a des hommes de main qui contrôlent, surveillent et agressent les citoyens.

Elle n’habite pas la banlieue, ni les HLM des quartiers périphériques qu’elle maintient dans la misère en y semant les raisons de la colère (qu’elle baptise « délinquance » pour se dédouaner. . .)

Parce que nous respectons la personne humaine, nous ne l’appellerons pas « racaille » : nous la ferons dégager pour construire, en commun, le pouvoir du peuple par le peuple ainsi libéré, pour aller vers une société autogestionnaire.

Pas de répit pour les « délinquants solidaires »

communiqué de presse – Collectif Délinquants Solidaires

Pas de répit pour les « délinquants solidaires » : 6 audiences à venir

Paris, le 28 mai 2018

Le 23 avril 2018, au lendemain de l’adoption par l’assemblée nationale du projet de loi « pour une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie » le gouvernement se félicitait de l’assouplissement des poursuites pour aide à l’entrée, à la circulation ou au séjour irrégulier issu de l’adoption à la dernière minute d’un amendement, laissant ainsi croire qu’il aurait mis fin au délit de solidarité.

Continuer la lecture