LESCOUT : non à l’extension du poulailler industriel

PEPS 81 (Pour une Ecologie Populaire et Sociale) et le groupe tarnais Alternatives et Autogestion, soutiennent, depuis le début, l’action du Collectif de LESCOUT contre l’extension du poulailler.

Notre engagement porte sur tous les aspects de cette lutte et, en particulier, ceux qui concernent : la qualité de l’air et ses répercussions diverses sur la santé, l’élevage et le bien-être animal, la nature et qualité de notre alimentation, les modes de consommation qui nous sont imposés. .

Continuer la lecture

Stoppons les méga-bassines pour partager et préserver l’eau

Nicolas Girod, porte-parole de la confédération paysanne est convoqué pour vol aggravé à la gendarmerie de Salins-les-Bains dans le jura jeudi à 9h. Suite à l’action collective, où plusieurs milliers de personnes avaient participé au désarmement d’une méga-bassines le 6 novembre dernier à côté de Niort.

Nicolas Girod avait revendiqué le démontage de la pompe puisant dans la nappe phréatique et  la neutralisation de ce dispositif d’accaparement de l’eau au profit d’un unique modèle agro-industriel écocidaire. Il était allé quelques jours plus tard devant le ministère de l’agriculture pour y déposer un morceau de la pompe. Des centaines de personnalités avaient alors soutenu cette action de désarmement dans une tribune : « Stoppons les méga-bassines pour partager et préserver l’eau« 


Cette convocation survient alors qu’une mobilisation massive – le printemps maraîchin – et de nouvelles actions sont annoncées près de Niort du 25 au 27 mars prochain pour mettre fin aux chantiers de méga-bassines. Cette lutte entend porter la question de l’eau et de l’empoisonnement des sols au coeur de la campagne présidentielle.
Des rassemblements de soutien et conférence de presse sont organisés dès jeudi 17 février à Salins les bains à partir de 8h30 devant la gendarmerie et à 12h devant la préfecture des Deux-sévres
Depuis la coordination nationale des Soulèvements de la Terre, partie prenante de la lutte contre les méga-bassines et l’accaparement foncier, nous affirmons notre soutien total à Nicolas Girod et aux autres paysans inculpés suite au blocage du chantier de méga-bassines le 22 octobre dernier.

La lutte continuera avec elles et eux ! No Bassaran !

Procès des résistant.e.s de BURE : c’est qui, les malfaiteurs ?

A Bar-le-Duc s’ouvre le procès des résistant.e.s de Bure, pourchassés par le pouvoir pronucléaire.

Sept personnes sur le banc des accusés du tribunal correctionnel de Bar-le-Duc, dans l’Est de la France, sept opposants au projet d’enfouissement de déchets nucléaires de Bure, CIGEO.

en savoir plus, suivre le procès sur le blog tousdesmalfaiteurs

Tout d’abord, pour savoir de quoi on parle, c’est-à-dire ce qui reste de toutes les motifs de l’instruction et ce qui sera au final jugé les 1,2,3 juin 2021 au TGI de Bar-le-Duc, voici les charges retenues avec les termes utilisés par le tribunal qui, dans son jargon juridique, donne une certaine portée/consonance aux mots : de l’essence, des pétards et des fusées deviennent des « explosifs et produits incendiaires », une manifestation bloquée par des gendarmes et qui se poursuit par des affrontements devient une « bande organisée », des réunions militantes et des réunions de lutte, des échanges téléphoniques deviennent une « association de malfaiteurs ».
(extrait du blog noussommestousdesmalfaiteurs)

La demande de déclaration d’utilité publique a été déposée fin 2020. Elle lancera les travaux officiels de défrichement, en amont de la construction du site souterrain, un projet datant de 1998.

Soutien des Collectifs de Sans Papiers

Aux Collectifs de Sans Papiers de France

Alternatives et Autogestion salue votre lutte et est solidaire de vos marches, venues de toute la France.

A&A reconnaît votre apport essentiel dans la vie quotidienne de notre société et les conditions difficiles de votre vie.

Votre demande de régularisation collective de tous et toutes les sans papiers est juste et légitime !

téléchager la lettre de soutien aux marches de Sans Papiers

les 20 et 21 mars, pour des résistances antiracistes partout !

Communiqué commun : Pour un week-end antiraciste les 20 et 21 mars, pour une riposte et des résistances antiracistes partout !

Dans un contexte particulièrement hostile et alarmant, entre chasse aux étranger-es qui continue, loi islamophobe sur le « séparatisme », polémique sur « l’islamogauchisme » menée tambour battant par le gouvernement, nos organisations saluent les mobilisations qui se font jour pour construire les nécessaires ripostes et résistances antiracistes.

Aujourd’hui, les premières victimes du racisme d’État ce sont la jeunesse et les travailleurs et travailleuses sans-papiers, les populations des quartiers populaires notamment celles immigrées ou issues de l’immigration, les habitant·es des bidonvilles, les personnes de confession musulmane ou assignées comme telles… Le racisme, tous les racismes, sont des puissants facteurs de division des classes populaires.

Nous appelons à construire et à renforcer activement ces ripostes et résistances antiracistes, dans la société, dans nos quartiers, sur nos lieux de travail.

Nous appelons à prendre part à la manifestation du 20 mars contre le racisme et les violences policières appelée par les collectifs de familles de victimes, la Marche des solidarités et les collectifs de sans-papiers.

Nous appelons à la journée de mobilisation du 21 mars contre l’islamophobie impulsée par le Front contre l’islamophobie.

Nous appelons par ailleurs à prendre part à toutes les mobilisations de solidarité avec les jeunes étranger·es isolé·es menacé·es d’expulsion, à toutes les mobilisations dénonçant la construction de nouveaux Centre de rétentions administratives (à Orléans le 27 mars, à Lyon le 10 avril).

NPA, PEPS, UCL, le 18 mars 2021

Marche mondiale des femmes – Afrique francophone

Nous résistons pour vivre, nous marchons pour transformer !

Déclaration du 12 octobre 2020 de la Marche mondiale des femmes – Afrique francophone

Nous sommes « La Famille Terre d’Afrique », sur une planète que nous voulons en bonne santé et qui ne le sera qu’en préservant notre diversité. Continuer la lecture

Marche des Sans Papiers

Acte 3 des Sans-Papiers.

En septembre des Sans-Papiers et des soutiens partiront de Marseille, de Rennes, de Toulouse, de Lille, de Strasbourg, Montpellier, Bayonne, Grenoble, Le Havre… de tous nos quartiers, de toutes nos communes et traverseront le pays.

Ces marches convergeront le 17 octobre à Paris pour aller vers l’Elysée.

 

 

Parce qu’il s’agit de liberté et de solidarité, nous manifesterons le 17 octobre en hommage à toutes les victimes du colonialisme, du racisme et des violences de la police, en hommage à toutes les victimes des politiques anti-migratoires et des contrôles au faciès.

A Castres aussi, comme ailleurs

Parce qu’il s’agit tout simplement d’égalité nous manifesterons pour imposer enfin la régularisation de touTes les Sans-Papiers, la fermeture des centres de rétention et le logement pour touTEs.

PLAN DE SORTIE DE CRISE

18 organisations se sont réunies pour partager leurs visions de l’après. Convaincues que les réponses aux urgences sociales et écologiques doivent être construites ensemble, elles ont constitué un front élargi et inédit pour initier une tribune, puis une pétition et un appel aux mobilisations du 1er mai.  Désormais il est nécessaire de dépasser l’effet de sidération paralysant que génère le traumatisme de la crise sanitaire. Il s’agit d’amener la population à se saisir de ce moment pour exiger que des enseignements en soient tirés.

C’est le sens de ces mesures que nous versons au débat. Elles sont volontairement précises et le plus souvent chiffrées. Elles ont vocation à être soumises au débat public et sont amenées à être complétées. La relative précision des mesures présentées poursuit deux objectifs. D’abord, signifier que nous ne nous contenterons plus des grands mots, des déclarations d’intention, des formulations creuses.  Ensuite, notre but est de faire la démonstration qu’il y a des alternatives au capitalisme néolibéral, productiviste et autoritaire, et que ces alternatives sont crédibles, désirables et réalisables, à condition que la volonté politique et les moyens financiers soient enfin mis au service des objectifs de transformation sociale et de préservation de l’environnement, au lieu de les soumettre aux pressions et désidératas des lobbies.

Télécharger le plan de sortie de crise (24 pages)

Face à la pandémie, retournons la « stratégie du choc » en déferlante de solidarité !

Depuis une semaine la France est entrée dans une nouvelle réalité vertigineuse. Le Covid-19 n’est plus une « petite grippe », selon nos gouvernants, mais la « pire crise sanitaire depuis un siècle ». Un choc intime qui nous fait trembler pour nos proches et toutes les personnes particulièrement fragiles. Une secousse géopolitique qui fait s’effondrer la mondialisation néolibérale comme un château de cartes. 2019 avait été une année d’incendies ravageurs en Australie, Amazonie et ailleurs, et d’immenses soulèvements populaires. 2020 a d’ores et déjà les traits d’une paralysie totale, une crise systémique majeure. Continuer la lecture