Israël veut détruire six importantes ONG palestiniennes

Un communiqué publié ce vendredi 22 octobre 2021par le gouvernement israélien annonce que le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, vient de signer un ordre déclarant six organisations palestiniennes de défense des droits humains comme organisations terroristes.

Ce sont des organisations de grande envergure et internationalement reconnues : Addameer (droits des prisonniers politiques), Al-Haq (droits humains – membre de la FIDH), DCI-P (organisation internationale de défense des enfants – Palestine), UAWC (l’union des comités agricoles), l’Union des Comités de Femmes palestiniennes, et le centre Bisan de recherche et développement.

Comme le dit la journaliste israélienne Amira Hass, le 27 octobre 2021, dans Ha’Aretz :

« La raison pour les persécuter est si claire : ces organisations de la société civile ont obtenu plusieurs résultats impressionnants dans leur opposition à la cruelle occupation israélienne. C’étaient elles qui ont agi, et agissent, pour poursuivre les Israéliens responsables de crimes de guerre et de crimes d’apartheid devant la Cour pénale internationale à La Haye, elles qui ont exhorté l’Autorité palestinienne à suivre ce chemin. Ce sont elles qui exposent le système israélien de détention en masse, en particulier de mineurs, et le scandale appelé le tribunal militaire. Ce sont elles qui soutiennent les fermiers palestiniens contre le harcèlement de l’Administration civile et contre les colons. Elles nourrissent les valeurs de gauche et les valeurs féministes et critiquent tout aussi bien les autorités palestiniennes. »

L’Europe ne doit pas accepter ces décisions qui aggravent encore l’apartheid de fait.

Les actions de BDS doivent être entreprises plus que jamais !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.