Attention traçage – avec STOPCOVID

Faut-il rejeter STOPCOVID ?

Alors même que la mise en œuvre d’une telle application n’a absolument pas apporté la preuve de son efficacité pour lutter contre une pandémie, le gouvernement veut nous engager sur la voie d’une surveillance généralisée de tous les citoyens comportant des dangers majeurs pour le respect de nos vies privées.
 
Aucun des arguments avancés ne résiste à l’examen :
 
– le volontariat disparaîtra rapidement sous la pression des impératifs de « sécurité » et de prétendue efficacité,
– l’anonymat ne pourra être garanti,
– le caractère temporaire est incompatible avec l’extrême lourdeur du système envisagé comme avec les budgets déployés pour sa mise en place.
« Pascal NAKACHE – AVOCAT » <p.nakache.avocat@gmail.com>

dans https://risques-tracage.fr

Résumé des arguments de laquadrature du net

Notre santé n’est pas à vendre !

7 mars : Journée Internationale de la Santé. A l’heure du coronavirus, plus que jamais, défendons les services publics de la santé !

Le 7 avril 2020, journée mondiale de la santé, propageons la solidarité européenne pour une politique de santé publique universelle !

     

télécharger le communiqué 7mars2020_sante_publique_universelle

CHICHE !

   

Face à la pandémie, retournons la « stratégie du choc » en déferlante de solidarité !

Depuis une semaine la France est entrée dans une nouvelle réalité vertigineuse. Le Covid-19 n’est plus une « petite grippe », selon nos gouvernants, mais la « pire crise sanitaire depuis un siècle ». Un choc intime qui nous fait trembler pour nos proches et toutes les personnes particulièrement fragiles. Une secousse géopolitique qui fait s’effondrer la mondialisation néolibérale comme un château de cartes. 2019 avait été une année d’incendies ravageurs en Australie, Amazonie et ailleurs, et d’immenses soulèvements populaires. 2020 a d’ores et déjà les traits d’une paralysie totale, une crise systémique majeure. Continuer la lecture

Adieu Dédé, à notre camarade de Mulhouse

Hommage à Dédé
André Barnoin, président de MNCP (mouvement national des Chômeurs et Précaires de Mulhouse, membre de Alternatives et d’Autogestion et de PEPS ( Pour une Ecologie Populaire et Sociale)

À Dédé, album de vie, d’espoir et d’à venir  (Hommages à Dédé)

Voici cet album qui est comme un bouquet
de toutes les couleurs dédié à Dédé. 
Oui du technicolor pour le champion du dessin noir et blanc, 
mais c’est bien le moins !!!

Continuer la lecture

Mulhouse : une bonne nouvelle du premier tour

Il n’y a pas que de mauvaises nouvelles à Mulhouse !

La liste Mulhouse Cause Commune,

« Bien respirer, se loger dignement, se soigner, étudier dans de bonnes conditions… autant d’exigences loin d’être remplies dans notre ville. Il est grand temps de retrouver du pouvoir de vivre, dès aujourd’hui et pour demain ! »

(tête de liste Loïc Minéry)

soutenue notamment par A&A,
est arrivée en deuxième position
avec 21,96% des suffrages.

Second tour en attente …

www.mulhouse-cause-commune.fr

Chambéry : Chambé Poing Levé

Votez comme vous luttez !

Faire entendre la voix des luttes !

En mars 2020, les Chambériennes et les Chambériens seront appelés à élire un nouveau conseil municipal. De nombreuses listes sont aujourd’hui déclarées, tant à droite qu’à « gauche », la plupart comportant des candidats ayant déjà siégé dans l’une des majorités municipales de M. BESSON, Mme LACLAIS, ou M. DANTIN.

Or, ce dont nous avons besoin, c’est d’une rupture radicale avec toutes les politiques menées depuis des décennies : privatisations, tout pour l’automobile au centre-ville, dégradation des transports en commun, baisse du nombre d’ATSEM dans les écoles maternelles, développement de la vidéosurveillance, etc…

L’assemblée municipale est le premier échelon des décisions politiques concernant les citoyennes et les citoyens, dans des domaines aussi importants que la prise en charge de la petite enfance et des personnes âgées, la gestion des écoles maternelles et primaires, l’aménagement du territoire, les transports publics, la culture, la voirie, les espaces verts, la pollution, et bien d’autres encore.

Le rôle du conseil municipal est donc éminemment politique, chacune de ses décisions a des répercussions importantes sur la vie quotidienne de ses habitants : il ne s’agit donc pas d’élire des gestionnaires, mais bien des conseillers engagés et déterminés, ayant à cœur la défense des intérêts des Chambériens, et notamment de ceux qui en ont le plus besoin.

C’est pourquoi nous avons décidé de nous présenter à vos suffrages pour ce scrutin de mars 2020.

Nous sommes des militants politiques, syndicaux, associatifs, ou simplement des Chambériens non encartés, qui agissons tout au long de l’année par des luttes et des actions citoyennes pour défendre nos valeurs essentielles, la démocratie, l’égalité sociale, et la solidarité.

Nous nous engageons à ne pas faire de compromission politicienne avec qui que ce soit à l’occasion du second tour, nous garderons notre totale indépendance tout au long de notre mandat pour faire entendre la voix du peuple lors des futurs conseils municipaux.

Communiqué : Le peuple kabyle a choisi le combat politique et pacifique.

A propos de la désobéissance civile

Chaque peuple se donne les moyens de sa lutte. Le peuple kabyle a choisi le combat politique et pacifique. Ce choix, essentiel, est irréversible.

Quant à la désobéissance civile, il faut dire tout de même que le peuple kabyle est en désobéissance civile permanente. Je rappelle que nous avons organisé des votes pour l’élection du drapeau kabyle dans les villages de Kabylie ; nous avons organisé des meetings, des rassemblements, des lever de drapeau kabyle, le tout au nez et à la barbe des services répressifs algériens. Nous avons mené des actions de rue sans jamais demander aucune autorisation. Nous avons même organisé un congrès sous état de siège. Nous avons obligé des ministres algériens à rebrousser chemin, et quand ils sont venus soi-disant se recueillir sur la mémoire du grand chanteur Taleb Rabah, ils ont été obligés de passer sous les drapeaux kabyles et amazighs que le MAK a fait flotter au-dessus de leur tête ,alors si tout cela ce n’est pas de la défiance, je me demande bien comment on pourrait définir ces actions.

La Kabylie est en danger. Il faut agir vite et intelligemment. La désobéissance ne consiste pas à engager la totalité du peuple kabyle dans des actes de défiance qui mettraient inutilement en difficulté la société kabyle qui croule déjà sous toutes sortes de difficultés.

Le devoir patriotique nous recommande d’être responsables et d’orienter l’esprit de désobéissance civile, vers la construction civile, la cimentation de notre nation, pour enfin aboutir à l’instauration d’un Etat kabyle de fait, en commençant par la réhabilitation et la modernisation de l’organisation socio-politique ancestrale afin de permettre à nos villages et à nos quartiers de recouvrer leur souveraineté. L’édification de l’Etat kabyle doit se faire à la base en mobilisant toute les énergies d’où notre proposition de la conférence citoyenne kabyle. (https://www.facebook.com/2084603045154755/posts/2666833726931681/).

Bouaziz Ait Chebib,
TEGDUDA TAQBAYLIT
porte-parole de l’URK (Union pour une République Kabyle)

 

Nous ne laisserons pas la Palestine disparaitre de la carte !

Nous ne laisserons pas la Palestine disparaitre de la carte !

Trump vient de rendre public son « plan » qui soutient l’annexion par Israël de Jérusalem-Est, du Golan, de la vallée du Jourdain et de toutes les colonies israéliennes en Palestine occupée. Tout ceci est absolument contraire aux résolutions de l’ONU !

En saluant cette initiative, le gouvernement français se déshonore.
La France doit se rappeler qu’elle est la patrie des droits de l’Homme et cesser immédiatement de se rendre complice des violations du droit par Trump et Netanyahou.
La France, membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, doit prendre des initiatives pour la mise en oeuvre des droits du peuple palestinien et non être complice du plan qui entend les enterrer.
Continuer la lecture

Violences policières, violence d’Etat : soutien à Gilles Martinet

Communiqué de PEPS .
Violences policières, violence d’Etat
Soutien à notre camarade Gilles Martinet

 

Mardi 21 janvier 2020, alors qu’il manifestait pacifiquement contre un projet de loi visant le secteur de la recherche, notre camarade de PEPS et Gilet jaune enseignement recherche Gilles Martinet a été attaqué par les forces de l’ordre, qui, une fois de plus, ont fait preuve d’une violence intolérable face à des manifestants pacifiques. Continuer la lecture