À Notre-Dame-des-Landes, le tribunal rejette tous les recours

À Notre-Dame-des-Landes, le tribunal autorise la destruction des espèces (lire  Reporterre).

Mais pour les opposants à ce projet inutile, destructeur et obsolète, la bataille n’est pas finie.

Une décision qui n’entame en rien la légitimité de notre combat
La cour d’appel a choisi, ce Lundi 14 novembre 2016, d’aller à l’encontre de l’avis, développé le 7 novembre devant la juridiction administrative de Nantes, de Madame le rapporteur public. Pour la première fois devant un tribunal, dans son réquisitoire, celle-­ci avait démontré le caractère destructeur du projet, mis en avant à partir de textes officiels de la DGAC l’existence de l’actuel aéroport de Nantes Atlantique comme alternative crédible et validé bon nombre des arguments des opposants en s’appuyant sur le droit européen et français (éviter, réduire, compenser… les dégâts environnementaux).

Lire la suite

communiqué A&A, 1er novembre 2016

On avait un moment compté sur le valeureux parlement wallon et son ministre-président Paul Magnette pour échapper au CETA (accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada).

Mais la machine anti démocratique s’est mise en route et le CETA a été signé par l’UE. Il doit encore être ratifié par les divers parlements.

Attac-France, Attac Québec, AITEC

Document Attac-France, Attac Québec, AITEC

Seuls, par leur refus et leur rejet, les peuples pourront s’opposer à son application. En ce qui nous concerne, en France, partout et dès maintenant, interpellons les élu.e.s, manifestons notre opposition à cet accord ultra-libéral qui fait des seules entreprises transnationales les maitres de l’économie et dénonce les États comme des empêcheurs rétrogrades et néfastes au développement économique.

Ce monde, doux aux puissants et dur aux faibles, nous n’en voulons pas !

Nous voulons un monde solidaire où l’économie sert à améliorer la vie de tous et non le train de vie de quelques-uns.

Le CETA, c’est à laisser, c’est à rejeter ! 

Rejetons-le !

complément d’information:  : Collectif StopTafta: CETA les-28-signent-les-oreilles-et-les-yeux-grands-fermés
AITEC: http://aitec.reseau-ipam.org/spip.php?article1589

Paris, 17 octobre 1961

1961-17oct

17 octobre 1961 – 17 octobre 2016 – 55ème anniversaire – Vérité et Justice

appel-17oct-2016-v1

Le 17 octobre 1961, des dizaines de milliers d’Algériens manifestaient pacifiquement à Paris contre le couvre-feu discriminatoire qui leur avait été imposé par Maurice Papon, préfet de police de Paris et le Gouvernement de l’époque. Ils défendaient leur droit à l’égalité, leur droit à l’indépendance et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Ce jour-là, et les jours qui suivirent, des milliers de ces manifestants furent arrêtés, emprisonnés, torturés – notamment par la « force de police auxiliaire » – ou, pour nombre d’entre eux, refoulés en Algérie. Lire la suite

ATTENTION, ATTENTION! piraterie en cours

Elles viennent de lancer un SOS sur Twitter : Messages de SOS de s’il vous plaît, communiquez avec votre gouvernement pour exiger leur libération et la fin du blocus illégal !

https://twitter.com/GazaFFlotilla

bateau_femmes_2_octobre-fe9ba

Les femmes à bord de ce bateau représentent 13 pays et 5 continents. Parmi elles un prix nobel de la paix, 3 parlementaires, une athlète olympique, des écrivains, une ancienne diplomate américaine, des membres de Pax Christi international, des journalistes et un médecin.

Sauver les habitants d’ALEP

communiqué
Alep subit un déluge de feu. Les avions russes et ceux du régime larguent des bombes anti-bunker dont la puissance permet d’effondrer des immeubles entiers sur leurs habitants et la destruction des abris souterrains. 

Les bombardements visent des hôpitaux et des écoles, et constituent des crimes de guerre. La population, prise entre les djihadistes et les armées du régime, est privée d’eau et d’alimentation. 

Face aux crimes de guerre et au martyr infligé à la population d’Alep, il faut redire que compte tenu que c’est la population civile qui est la principale victime, cette guerre doit cesser sur le champ pour laisser la place aux négociations et transitions politiques. 

L’urgence est de sauver les habitants d’Alep. 

Partis de gauche et écologistes, au-delà des analyses différentes qui sont les nôtres quant aux causes d’une telle situation et des réponses à y apporter, nous disons ensemble : 
° Halte au massacre ! Halte à la barbarie ! 
° Arrêt immédiat des bombardements ! 
° Trêve des combats pour permettre l’acheminement des aides nécessaires à la survie des habitants d’Alep !

EELV, « Ensemble ! », NPA, PCF. Le 4 octobre 2016

Flamanville 1er et 2 octobre : Non à l’EPR ! Arrêt du nucléaire

banniere-can-ouest

Tous à Flamanville  les 1er et 2 octobre 2016

Carton rouge !

Enaffiche-can-ouest-flamanville 2015, les 3/4 des réacteurs nucléaires français ont dépassé leur limite d’âge. Le risque de catastrophe est donc imminent…

Neuf ou vieux, un réacteur nucléaire est dangereux.
L’arrêté de création de l’EPR de Flamanville est caduc à compter du 11 avril 2017 : au-delà de cette date, le chantier devient illicite. Il constitue une réelle menace avec ses nombreuses malfaçons dont la plus grave est celle de la cuve.
Son prix initial a triplé pour dépasser les 10 milliards d’euros !
panneau-nucleaire-alters

8 octobre 2016 – Notre-Dame-des-Landes – Que résonnent les chants de nos bâtons !

=> Communiqué de l'ACIPA

Acculé par les mobilisations massives des 9 janvier et 27 février, le gouvernement a organisé en juin une consultation biaisée. Se croyant forts du résultat de cette mascarade, les pro-aéroport et le premier ministre ont confirmé leur intention de procéder cet automne à l’évacuation et à la destruction de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, de ses cultures, de sa faune et de sa flore, de ses habitats et activités ainsi que des liens entre toutes celles et ceux qui se sont attaché.es à ce bocage. Ces déclarations font fi de la situation juridique du dossier puisqu’entre autres les autorisations de travaux ne sont toujours pas  accordées. Lire la suite

Ils ont osé toucher la chemise du patron !

c’est l’époque du “sans chemise ni pantalon” 🔆🎼🎼🎶

mais l’humour n’est plus de mise ! 

Après l’incroyable décision de Mme loi-travail de passer outre l’avis de l’inspecteur du travail, voici le communiqué de A&A :

Ils ont osé toucher le corps d’un “chef”. . .

Sacrilège. . . Lire la suite

6 août, anniversaire de la bombe d’Hiroshima

Marquer l’anniversaire de la première bombe atomique et protester contre la politique de l’armement nucléaire : cela vaut une garde à vue pour 2 personnes suite au collage d’autocollants anti-nucléaires et deux phrases écrites à la craie sur la façade vitrée du parti Les Républicains depuis hier, samedi 6 août à 11h.

Lire la suite