Pour le respect des droits fondamentaux des exilé.e.s

APPEL

Pour le respect des droits fondamentauxdes exilé.e.s à la frontière franco-italienne et ailleurs

Le 17/8/20

télécharger

Le 31 juillet, le ministre de l’Intérieur Darmanin annonce depuis Rome la création d’une brigade spéciale franco-italienne qui sera placée sous commandement unique, dans la région frontalière Vintimille-la Roya-Menton ; officiellement, en vue de traquer les filières de passeurs. Continuer la lecture

La Marche des Solidarités

Communiqué – Jeudi 28 mai 2020

La Marche des Solidarités maintient l’appel à manifester ce 30 mai

Anzoumane Sissoko, Yoro Traoré, Verveine Angeli et Denis Godard signataires du dépôt en préfecture du dispositif prévu depuis plusieurs semaines pour manifester à Paris ce samedi 30 mai dans le respect strict des mesures sanitaires, informent que le préfet de police de Paris a publié ce mercredi 27 mai à 18H00 un arrêté pour interdire cette manifestation « en vue de prévenir la propagation du virus covid-19 ». Continuer la lecture

Relaxe de Cédric Herrou : fin des multiples atteintes au droit à la frontière ?

Communiqué de SOLIDARITE MIGRANTS COLLECTIF 06 (SOMICO 06) télécharger sur roya-citoyenne.fr/2020/05

RELAXE DE CEDRIC HERROU PAR LA COUR D’APPEL DE LYON :
FIN DES MULTIPLES ATTEINTES AU DROIT A LA FRONTIERE ?

(Note: voir les alertes du 15 mai 2020 de la CAFFIM)

Depuis cette fatale décision prise en juin 2015 de fermer les frontières aux migrant·e·s, les pouvoirs publics entravent la marche de ces damné·e·s de la terre qui aspirent à trouver enfin un avenir digne de leur condition d’être humain dans notre riche Europe. Et depuis 5 ans donc, nombreu·x·ses sont ceux qui aspirent à une même volonté de voir respecter le principe de Fraternité, militants d’association ou simples citoyens, à Menton, dans la vallée de la Roya, dans le Briançonnais et d’une façon générale en France. Beaucoup ne cessent pour cela d’être harcelé·e·s, par les préfectures, les forces de l’ordre qui font irruption au petit matin à leur domicile, l’arme au poing quitte à terroriser des enfants, les mettant en garde à vue, des ordinateurs et des smartphones saisis et jamais rendus, des procureurs qui les traînent en justice usant d’argument fallacieux quitte à tricher avec la langue française pour les faire condamner. Que de temps perdu, de forces gaspillées, d’humiliations vaines… Continuer la lecture

8 mai 1945 – toujours d’actualité

Communiqué : 8 mai 1945 – 8 mai 2020. Le MRAP rend hommage aux « oubliés de l’histoire »

Le 8 mai 1945 était signée la capitulation sans condition de l’Allemagne nazie. Après 60 à 80 millions de morts dont 45 millions de civils, près de 6 millions de Juifs et des centaines de milliers de Tsiganes victimes des camps d’extermination, les peuples étaient « venus à bout de la bête immonde ».

Continuer la lecture

SOLIDARITÉ PARTOUT !

Les citoyens et les organisations solidaires des Alpes-Maritimes qui œuvrent ensemble pour le respect des droits fondamentaux des personnes, en particulier des plus vulnérables, les personnes migrant.e.s, affirment leur total soutien aux 4 + 3 citoyens de Briançon poursuivis à Gap, le 8 novembre, et s’associent pleinement à leur devoir de résistance. Continuer la lecture

Pas de répit pour les « délinquants solidaires »

communiqué de presse – Collectif Délinquants Solidaires

Pas de répit pour les « délinquants solidaires » : 6 audiences à venir

Paris, le 28 mai 2018

Le 23 avril 2018, au lendemain de l’adoption par l’assemblée nationale du projet de loi « pour une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie » le gouvernement se félicitait de l’assouplissement des poursuites pour aide à l’entrée, à la circulation ou au séjour irrégulier issu de l’adoption à la dernière minute d’un amendement, laissant ainsi croire qu’il aurait mis fin au délit de solidarité.

Continuer la lecture

Solidarité avec les migrant.e.s. Ouvrez les frontières !

Gare SNCF de Menton-Garavan, Samedi 16 décembre 2017, 14h   lire l’appel

et aussi

  • parce que cette région est devenue le symbole des solidarités qui existent sur tout le territoire avec les migrant-e-s, et qu’elle est aussi devenue, après Calais, le symbole de la répression contre ce mouvement et les personnes solidaires ;
  • pour dire « ça suffit ! », pour mettre fin à l’acharnement contre les migrant-e-s et aux discours et politiques racistes et sécuritaires qui gangrènent toute notre société.

ainsi, cette semaine: une membre d’Amnesty International France et de l’Anafé injustement poursuivie pour « délit de solidarité »  lire sur http://www.anafe.org/spip.php?article445 . Elle sera jugée à Nice, lundi 8 janvier 2018. Il lui est reproché d’avoir « facilité l’entrée de deux mineurs étrangers en situation irrégulière ». Elle risque jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende ! Amnesty International France (AIF) et l’Anafé (Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers) font part de leur vive préoccupation quant aux poursuites engagées à l’encontre de l’une de leurs militantes du fait de son travail d’accompagnement juridique auprès de deux mineurs étrangers isolés, illégalement renvoyés en Italie depuis la France. http://www.anafe.org/spip.php?article445 .

 

Journée internationale des migrant-e-s. Appel de Menton

SAMEDI 16 DECEMBRE 14 H
tou-te-s à la gare SNCF de MENTON-GARAVAN

Liberté pour tou-te-s et solidarité avec les migrant-e-s –
Ouvrez les frontières !

En prélude à la journée internationale des migrants, retrouvons-nous le samedi 16 décembre à Menton :

  • pour célébrer la journée internationale des migrant-e-s et donner de la visibilité à toutes les initiatives qui seront prises dans ce cadre ;
  • parce que cette frontière est devenue un des symboles de l’inhumanité des politiques migratoires de l’État français, de l’Union européenne, et du développement de l’État policier ; Continuer la lecture

Frontières : contre le rejet et la répression, pour la libre circulation

Communiqué du Syndicat de la Magistrature. télécharger

(motion adoptée à l’unanimité, au 51è Congrès du Syndicat de la magistrature, à Nice, le 26 novembre 2017)

 

La frontière n’a pas disparu : si les citoyens occidentaux peuvent l’ignorer, et si elle est perméable

aux flux financiers et aux biens de consommation, elle oppose toute sa brutalité aux autres et se diffuse sur tout le territoire préfigurant pour tous un régime de police. Continuer la lecture