APPEL À UNE RÉBELLION INTERNATIONALE POUR LE ROJAVA !

Nous, occupant-e-s de la place du Châtelet à Paris, groupes locaux d’Extinction Rebellion, collectifs écologistes, groupes de gilets jaunes, collectifs de quartiers populaires, groupes féministes, groupes syndicaux, etc, appelons à soutenir massivement le Kurdistan syrien envahi par l’armée turque depuis le mercredi 9 octobre. Les bombes qui pleuvent sur ce territoire nous concernent tous-tes.

Soutien international au Rojava, KurdeDepuis 2012 cette région au nord de la Syrie jouit d’une indépendance de fait et d’une administration autonome. Une expérimentation politique unique s’y déroule, basée sur la démocratie directe, les assemblées locales, le féminisme, l’écologie, et la cohabitation des différents peuples.

Malgré toutes ses imperfections, cette expérience représente une vraie alternative et mérite d’être défendue.

Les enjeux de cette guerre sont immenses. Depuis 2013, les combattant-e-s kurdes et arabes des « Forces Démocratiques Syriennes » ont été au premier plan de la guerre contre Daech. Les voilà maintenant totalement lâché-e-s par la coalition internationale, qui s’en prétendait pourtant alliée. L’Union Européenne, qui sombre dans des politiques de plus en plus xénophobes, cède depuis des années au chantage d’Erdogan au sujet des millions de réfugiés syriens en Turquie.

Elle reste bras croisés parce qu’elle ne souhaite surtout pas accueillir ces millions « d’indésirables » qui sont confinés dans des camps en Turquie depuis des années.

Ceux qui sont menacés par les bombes turques au Kurdistan syrien, ne sont pas seulement les populations kurdes mais toutes les populations civiles de la région : arabes, syriaques, arméniennes, turkmènes, assyriennes, etc. C’est la possibilité d’une coexistence pacifique entre de nombreuses minorités ethniques et confessionnelles qui risque d’être détruite par des massacres, des déplacements massifs et un nettoyage ethnique.

Dans cette région du « Croissant Fertile » aujourd’hui soumise à la destruction écologique, cette guerre vise aussi à prendre le contrôle des ressources naturelles. En annexant ce territoire, la Turquie cherche à s’accaparer en particulier l’eau de l’Euphrate et également son pétrole. Nous sommes solidaires de l’appel à mobilisation internationale des volontaires de la « Commune Internationaliste », et de leur effort pour préserver les ressources naturelles et reboiser la région.

Nous n’oublions pas que l’expérience d’autonomie du Kurdistan syrien a surgi dans le contexte de la révolution syrienne de 2011, écrasée dans le sang dans le silence total de la communauté internationale. Elle est reliée aux vagues de soulèvements populaires des « Printemps arabes » en 2011. Depuis un an, cette vague internationale de révolte populaire a repris, en Algérie, au Soudan, en Irak, à Hong-Kong, en France et ailleurs. Nous en sommes profondément solidaires.

Nous dénonçons l’hypocrisie et la complicité des grandes puissances internationales. Si l’armée turque s’autorise à bombarder le Rojava, c’est parce que les États-Unis, la France, l’Allemagne et d’autres États le veulent bien. Des « conférences climat » aux « Conseils de sécurité », c’est la même hypocrisie géopolitique qui règne. Une hypocrisie sanglante qui mène à l’effondrement du vivant sur la Terre, et à la destruction de toutes les alternatives politiques à ce système capitaliste, patriarcal et raciste.

Nous exigeons de l’État français, l’Union Européenne et la communauté internationale :

  • L’arrêt immédiat de la guerre menée par l’État turc
  • La constitution immédiate d’une zone d’exclusion aérienne au dessus de la région
  • La reconnaissance de l’autonomie et l’indépendance de« l’Administration autonome de la Syrie du Nord et de l’Est »

Nous appelons à une réaction immédiate partout en France :

-> Appel à action/rassemblement massif vendredi 11 octobre à 18h devant le Ministère des Affaires Étrangères au 37 quai d’Orsay.
-> Appel à rejoindre la manifestation Place de la République samedi 12 octobre à 14h à l’appel de la communauté kurde
-> Appel à des actions simultanées partout en France vendredi 11 octobre !

Nous appelons à une rébellion internationale partout dans le monde en soutien au Kurdistan du Nord de la Syrie :
nous invitons l’ensemble des pays où la « rébellion internationale » a lieu à prendre position en soutien au Kurdistan syrien
Nous invitons à organiser des actions de solidarité partout dans le monde vendredi 11 octobre et dans les jours à venir

Contact : rebellioninternationalerojava@riseup.net

Face à l’Europe des Nations, l’Europe de l’Autogestion

L’EUROPE ? L’UNION EUROPÉENNE CONTRE LES PEUPLES ?

 

En 1973 Michel Rocard et deux autres membres du Bureau national du PSU faisaient paraître un ouvrage au titre provocateur,
“le Marché Commun contre l’Europe”, décrivant une construction européenne qui visait à favoriser le développement d’un capitalisme libéral à l‘encontre de l’intérêt des peuples.
Plus de quarante ans après, la crise des dettes, le Brexit, la crise des migrants, sont au cœur de cette séquence électorale tant en France qu’en Allemagne et dans tous les pays.

FACE A L’EUROPE DES REPLIS NATIONALISTES, CONSTRUISONS L’EUROPE DES PEUPLES ET DE L’AUTOGESTION

L’Union Européenne contre les peuples ?

Vendredi 24 mars à partir de 19 heures, au Maltais Rouge

programme

En 1973 Michel Rocard et deux autres membres du Bureau national du PSU faisaient paraître un ouvrage au titre provocateur,
“le Marché Commun contre l’Europe”, décrivant une construction européenne qui visait à favoriser le développement d’un capitalisme libéral à l‘encontre de l’intérêt des peuples.

Continuer la lecture

communiqué A&A, 1er novembre 2016

On avait un moment compté sur le valeureux parlement wallon et son ministre-président Paul Magnette pour échapper au CETA (accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada).

Mais la machine anti démocratique s’est mise en route et le CETA a été signé par l’UE. Il doit encore être ratifié par les divers parlements.

Attac-France, Attac Québec, AITEC

Document Attac-France, Attac Québec, AITEC

Seuls, par leur refus et leur rejet, les peuples pourront s’opposer à son application. En ce qui nous concerne, en France, partout et dès maintenant, interpellons les élu.e.s, manifestons notre opposition à cet accord ultra-libéral qui fait des seules entreprises transnationales les maitres de l’économie et dénonce les États comme des empêcheurs rétrogrades et néfastes au développement économique.

Ce monde, doux aux puissants et dur aux faibles, nous n’en voulons pas !

Nous voulons un monde solidaire où l’économie sert à améliorer la vie de tous et non le train de vie de quelques-uns.

Le CETA, c’est à laisser, c’est à rejeter ! 

Rejetons-le !

complément d’information:  : Collectif StopTafta: CETA les-28-signent-les-oreilles-et-les-yeux-grands-fermés
AITEC: http://aitec.reseau-ipam.org/spip.php?article1589

Manifester sa solidarité avec le peuple grec : partout

l’appel unitaire à lire et Quelques-uns des rendez-vous :

Paris : jeudi 2 juillet à 18h30, de la Bastille à la République
Marseille : vendredi  3 juillet à 18h, sur le Vieux-Port
Nice : samedi 4 juillet à 18h, place Garibaldi
Grenoble : samedi 4 juillet, 10h, rue Félix-Poulat
Montpellier: vendredi 3 juillet, 19h à la Préfecture (Place des Martyrs de la Résistance)
Bédarieux: samedi 4 juillet, 10h30 devant la Mairie
Guéret : Jeudi 2 juillet, 18h30, Préfecture

Ci-dessous un résumé de l’allocution d’Alexis Tsipras à la télévision grecque le 1er Juillet,