hôpital

Notre santé n’est pas à vendre !

Posted on

7 mars : Journée Internationale de la Santé. A l’heure du coronavirus, plus que jamais, défendons les services publics de la santé !

Le 7 avril 2020, journée mondiale de la santé, propageons la solidarité européenne pour une politique de santé publique universelle !

     

télécharger le communiqué 7mars2020_sante_publique_universelle

CHICHE !

   

Face à la pandémie, retournons la « stratégie du choc » en déferlante de solidarité !

Posted on Updated on

Depuis une semaine la France est entrée dans une nouvelle réalité vertigineuse. Le Covid-19 n’est plus une « petite grippe », selon nos gouvernants, mais la « pire crise sanitaire depuis un siècle ». Un choc intime qui nous fait trembler pour nos proches et toutes les personnes particulièrement fragiles. Une secousse géopolitique qui fait s’effondrer la mondialisation néolibérale comme un château de cartes. 2019 avait été une année d’incendies ravageurs en Australie, Amazonie et ailleurs, et d’immenses soulèvements populaires. 2020 a d’ores et déjà les traits d’une paralysie totale, une crise systémique majeure. Read the rest of this entry »

Grève aux urgences

Posted on

Grève aux urgences !

Grèves des services des urgences dans la moitié des hôpitaux français, c’est le haut de l’iceberg de la structure publique de la santé en France.

L’état catastrophique de l’hôpital public, chacun.e de nous peut en témoigner pour peu qu’il/elle en ait eu besoin…
Ce secteur fait l’objet de convoitises liées à l’importance considérable des montants* mis en oeuvre de la part de financiers appuyés sur certaines « mutuelles ».
Sabotage du secteur public par les restrictions permanentes, par l’imposition de méthodes de gestion « manageriales », en fait strictement comptables, qui augmentent encore le malaise des personnels.
Soutenons leurs luttes, pour eux, pour nous, pour toutes et tous…

* (de 200 à 400 milliards, selon la façon de calculer et ce qu’on prend en compte)

Services publics : un patrimoine à défendre et à transformer

Posted on Updated on

Les services publics, qui tiennent une place spécifique en France, sont restés pendant très longtemps une sphère distincte du marché, fonctionnant selon des règles d’utilité publique. La nécessité pour le capitalisme d’étendre le domaine du marché entraîne un changement radical dans cette conception, des services publics vers « les services au public ».
Read the rest of this entry »

Urgences grippe : constat de carence au ministère

Posted on

Communiqué. La Coordination Nationale des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de proximité, a souhaité s’exprimer, suite aux déclarations de Madame la Ministre concernant l’épidémie de grippe et l’afflux de patients dans les hôpitaux.

Madame la Ministre s’affole et demande aux établissements de santé, publics et privés, de déprogrammer des soins chirurgicaux et/ou médicaux, afin de faire face à l’afflux de patients atteints de grippe ou autres complications hivernales.

Cela pourrait presque passer pour un gag si ce n’était pas la triste réalité ! Read the rest of this entry »

Notre santé en danger : comment serons-nous soignés demain ?

Posted on Updated on

Communiqué de soutien à la journée d’action défense des services publics du 26 janvier

Le service public mis à mal.
Comment serons-nous soignés demain?

Nous ne voulons pas être les victimes de l’austérité !

H-deHopital– De plus en plus, l’ensemble des services publics est mis à mal, et particulièrement le service public de santé : fermetures d’hôpitaux, de CIVG, de maternités, de centres de santé se succèdent depuis des années. Read the rest of this entry »

Lourdes menaces sur les urgences

Posted on Updated on

Communiqué de la COORDINATION NATIONALE des Comités de Défense des Hôpitaux et Maternités de proximité  6 septembre 2015 – Lourdes menaces sur les URGENCES _ Télécharger

L’histoire se répète, avec les mêmes méthodes, le même cynisme et le même mépris des usagers et des professionnels de santé

Comme pour les maternités ou les services de chirurgies, elle commence par un rapport ou une étude émanant d’une personne ou d’un groupe de personnes soit disant qualifiées, jeté en pâture aux hospitaliers, aux élus locaux et à la population.

Le critère servant d’argument et de prétexte est le même : le niveau d’activité pris en compte à un moment donné est inférieur à un seuil fixé arbitrairement de façon à atteindre les cibles que le ministère a préalablement définies : 300 accouchements par an pour les maternités, 1000 actes par an et par praticien en chirurgie, et aujourd’hui 10 000 passages par an pour un service d’accueil des urgences.

Read the rest of this entry »