débat public

L’urgence, se fédérer

Posted on

Nous sommes infirmier-s, cheminot-es, écrivain-es, enseignant-es, etc.  Nous vivons à Lille,
Charleville-Mézières, Paris, Melun…(etc.) Nous appartenons à des associations, collectifs, organisations et syndicats divers: SUD Rail, UCL, La suite du monde, le collectif Gilets jaunes de Commercy, Les Marmoulins de Ménil,…  site sefederer/appel

Nous sommes nombreuses, nous sommes nombreux : nous sommes tant et tant à penser et éprouver que ce système a fait son temps. Mais nos voix sont dispersées, nos appels cloisonnés, nos pratiques émiettées. Au point que quelquefois nous doutons de nos forces, nous succombons à la détresse de l’impuissance. Certes, parfois cette diffraction a du bon, loin des centralisations et, évidemment, loin des alignements. Il n’empêche : nous avons besoin de nous fédérer. Sans doute plus que jamais au moment où une crise économique, sociale et politique commence de verser sa violence sans faux-semblant : gigantesque et brutale. Si « nous sommes en guerre », c’est bien en guerre sociale. Read the rest of this entry »

PLAN DE SORTIE DE CRISE

Posted on

18 organisations se sont réunies pour partager leurs visions de l’après. Convaincues que les réponses aux urgences sociales et écologiques doivent être construites ensemble, elles ont constitué un front élargi et inédit pour initier une tribune, puis une pétition et un appel aux mobilisations du 1er mai.  Désormais il est nécessaire de dépasser l’effet de sidération paralysant que génère le traumatisme de la crise sanitaire. Il s’agit d’amener la population à se saisir de ce moment pour exiger que des enseignements en soient tirés.

C’est le sens de ces mesures que nous versons au débat. Elles sont volontairement précises et le plus souvent chiffrées. Elles ont vocation à être soumises au débat public et sont amenées à être complétées. La relative précision des mesures présentées poursuit deux objectifs. D’abord, signifier que nous ne nous contenterons plus des grands mots, des déclarations d’intention, des formulations creuses.  Ensuite, notre but est de faire la démonstration qu’il y a des alternatives au capitalisme néolibéral, productiviste et autoritaire, et que ces alternatives sont crédibles, désirables et réalisables, à condition que la volonté politique et les moyens financiers soient enfin mis au service des objectifs de transformation sociale et de préservation de l’environnement, au lieu de les soumettre aux pressions et désidératas des lobbies.

Télécharger le plan de sortie de crise (24 pages)

Attention traçage – avec STOPCOVID

Posted on

Faut-il rejeter STOPCOVID ?

Alors même que la mise en œuvre d’une telle application n’a absolument pas apporté la preuve de son efficacité pour lutter contre une pandémie, le gouvernement veut nous engager sur la voie d’une surveillance généralisée de tous les citoyens comportant des dangers majeurs pour le respect de nos vies privées.
 
Aucun des arguments avancés ne résiste à l’examen :
 
– le volontariat disparaîtra rapidement sous la pression des impératifs de « sécurité » et de prétendue efficacité,
– l’anonymat ne pourra être garanti,
– le caractère temporaire est incompatible avec l’extrême lourdeur du système envisagé comme avec les budgets déployés pour sa mise en place.
« Pascal NAKACHE – AVOCAT » <p.nakache.avocat@gmail.com>

dans https://risques-tracage.fr

Résumé des arguments de laquadrature du net

Face à l’Europe des Nations, l’Europe de l’Autogestion

Posted on

L’EUROPE ? L’UNION EUROPÉENNE CONTRE LES PEUPLES ?

 

En 1973 Michel Rocard et deux autres membres du Bureau national du PSU faisaient paraître un ouvrage au titre provocateur,
“le Marché Commun contre l’Europe”, décrivant une construction européenne qui visait à favoriser le développement d’un capitalisme libéral à l‘encontre de l’intérêt des peuples.
Plus de quarante ans après, la crise des dettes, le Brexit, la crise des migrants, sont au cœur de cette séquence électorale tant en France qu’en Allemagne et dans tous les pays.

FACE A L’EUROPE DES REPLIS NATIONALISTES, CONSTRUISONS L’EUROPE DES PEUPLES ET DE L’AUTOGESTION

Collectif Stop Armes Nucléaires

Posted on

10 août 2018 : le Collectif Stop Armes Nucléaires 34, a fêté à sa manière l’anniversaire de la bombe de Nagasaki, à  Narbonne plage, à l’occasion du camp international antinucléaire de Narbonne (ici)

Pour que la France ratifie le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires, voté le 7 juillet 2017 à l’ONU par 122 pays.

Signez la pétition :
http://www.sortirdunucleaire.org/Petition-TIAN

Déclaration Alerte sur le traitement des personnes migrantes

Posted on

Publié au Journal Officiel de la République Française, le 19 novembre 2017, par la Commission nationale consultative des droits de l’homme

Quelques extraits de ce texte remarquable, à lire et télécharger sur Legifrance

1. La CNCDH s’alarme de la multiplication des violations des droits fondamentaux des personnes migrantes observées sur le terrain et de certaines orientations des politiques migratoires envisagées par le nouveau Gouvernement, l’obligeant à cette déclaration.

Read the rest of this entry »

Catalogne : la CUP, un indépendantisme à gauche toute

Posted on

On a lu:  (Publié le mardi, 31 octobre 2017 dans Libertés)

L’indépendantisme catalan : nationalisme conservateur ou  simple égoïsme fiscal ? 

Il existe un indépendantisme progressiste ancré à gauche, en partie incarné par la Candidature d’unité populaire (CUP), l’une des formations clés de la nébuleuse souverainiste.  Lire la suite

 

 

Jean Ortiz : La démocratie en danger en Espagne

Posted on

Menacée non par les « indépendantistes » catalans, mais par le comportement brutal, répressif, néo-franquiste, du Parti populaire.
Nous devons condamner avec la plus grande énergie, et colère, le véritable coup d’Etat de Rajoy en Catalogne. Des sièges officiels de la Generalitat, de partis politiques « indépendantistes » ont été perquisitionnés, des documents et du matériel électoral saisis, des responsables politiques arrêtés. Cela nous ramène aux heures noires du franquisme. Read the rest of this entry »

Après le 1er tour : Communiqué de presse Alternatives et Autogestion

Posted on

Au vu des résultats du 1er tour des élections présidentielles, les électrices et électeurs auront à choisir entre la candidate néo-fasciste, xénophobe et le candidat des banques et du patronat…

Entre les deux, nous n’avons pas à choisir.
Pour nous, à Alternatives et Autogestion, « La fonction présidentielle est à l’opposé de notre conception de la société. Élire un souverain tout puissant n’est pas du tout un processus autogestionnaire ».

       Pour le 2ème tour, chacun.e agira en fonction de son analyse.  Nous proposons d’utiliser nos bulletins A&A pour voter blanc ou nul :

.         

 Plus que jamais, pas de résignation : nous devons continuer d’œuvrer au rassemblement des initiatives ! Il s’agit bien plus de faire vivre et de coordonner sur le terrain les expériences et alternatives sociales et écologiques nouvelles mises en œuvre chaque jour.

Il ne s’agit pas d’élire un ou des chefs pour exercer un hypothétique pouvoir politique mais, au contraire, d’encourager les citoyen-ne.s à réfléchir, décider, agir, pour plus d’écologie, de solidarité humaine, de justice sociale – de la campagne à la ville.

Loin de la théorie pure et des promesses insensées, il s’agit d’agir concrètement sur le terrain des luttes en participant à la construction d’une société autogestionnaire, écologiste, féministe et solidaire, avec les associations, les syndicats et les forces sociales qui ont déjà « les mains dans le cambouis ».

Ce sont ces luttes et les conditions de leurs développements qui repousseront la propagation de l’idéologie d’extrême-droite et qui récuseront les prétendus bienfaits du libéralisme.

Nous sommes là par ce que nous voulons pouvoir décider de nos vies.

Posted on Updated on

A Nuit Debout : Je fais partie du mouvement A&A et voilà ce que nous pensons.

Nous sommes là par ce que nous voulons pouvoir décider de nos vies.

Mais qu’avons nous comme espace de liberté ?
Presque rien, et cet espace se réduit de loi en loi. Read the rest of this entry »