Condamné pour avoir distribué des tracts !

Collectif Savoyard contre la Répression : Alternatives et Autogestion, ATTAC, CGT, Ensemble !, F I, FSU, Ligue Droits de l’Homme, NPA, PCF, PCOF, PG.

Il y a quelques temps, notre camarade François Maréchal recevait une ordonnance pénale de la juridiction d’Albertville le condamnant à une amende contraventionnelle de 33€ plus 31€ de droit fixe pour avoir distribué des tracts sur la commune de Saint Jean-de-Maurienne (Savoie) à proximité du marché situé place de la cathédrale.

Les faits remontent au 16 juin 2016 à 11h, où un employé de la police municipale a relevé ses papiers d’identité pour tractage sur le marché. Lire la suite

Alerte surveillance : vote du Sénat le 27 octobre

20150412-sous-surveillance/Rue89/ « Dans un silence presque total, une nouvelle loi légalisant la surveillance globale et en masse de nos communications risque d’être entérinée ce mardi 27 octobre par le Sénat. Seuls 8 députés étaient présents lors de son adoption par l’Assemblée nationale, le 1er octobre, et il est malheureusement très probable que le débat sénatorial se déroule dans un hémicycle tout aussi vide.  » lire la suite sur rue89-surveillez-les-tous Lire la suite

En hommage à François Maspero

La disparition de François Maspero constitue une perte gigantesque en cette période d’abandon de la culture du livre et plus encore de l’engagement des éditeurs dans la défense de la création  en résonance avec la cité. Comme Pier Pasolini pouvait parler de « poètes civils » on doit entendre F. Maspéro comme un de ces rares « éditeurs civils » capables de risquer l’aventure des vents contraires, des histoires « mineures », de ce devenir humain à la hauteur de l’idée de beauté et de résistance que l’on s’en fait chaque fois qu’un combat se mène contre l’injustice et la maltraitance d’une autre part de l’humanité. F. Maspéro s’inscrit dans la mémoire vive du partage des sources de la connaissance et son courage si malmené ce jour.

 Philippe Tancelin( poète-philosophe) – (transmis par une de nos lectrices)

Graves troubles à l’ordre public !

Christian Foilleret, faucheur volontaire d’OGM, attendait impatiemment le concert de soutien qui devait se tenir le 11 avril (*), sur une ferme de la commune de Saint-Maurice-sur-Dargoire (2250 habitants), dans le Rhône.

Un arrêté municipal en date du 9 avril interdit ce concert. Parmi les griefs : « L’organisateur tient sur ses affiches des propos et des images outrageants à l’égard des forces de l’ordre ».

affiche_concert_soutien-07f4e

 

 

ci-dessous le détail !
unknown title

 

 

 

 

Nous lui exprimons notre soutien !

(*)/source Bastamag /

Lors d’une manifestation le 20 février 2012 visant à demander l’interdiction du maïs Mon810 de Monsanto, Christian a été, selon son témoignage,« projeté au sol par les forces de l’ordre ». Résultat : une vertèbre fracturée et cinq mois d’arrêt de travail. Un premier dépôt de plainte à la gendarmerie est rejeté par le procureur. Plus de trois ans après les faits, un deuxième dépôt de plainte est toujours en cours d’instruction…