6 août, anniversaire de la bombe d’Hiroshima

Marquer l’anniversaire de la première bombe atomique et protester contre la politique de l’armement nucléaire : cela vaut une garde à vue pour 2 personnes suite au collage d’autocollants anti-nucléaires et deux phrases écrites à la craie sur la façade vitrée du parti Les Républicains depuis hier, samedi 6 août à 11h.

Lire la suite