Catalogne : la CUP, un indépendantisme à gauche toute

On a lu:  (Publié le mardi, 31 octobre 2017 dans Libertés)

L’indépendantisme catalan : nationalisme conservateur ou  simple égoïsme fiscal ? 

Il existe un indépendantisme progressiste ancré à gauche, en partie incarné par la Candidature d’unité populaire (CUP), l’une des formations clés de la nébuleuse souverainiste.  Lire la suite

 

 

ALERTE À L’ÉTAT, ALERTE À NOS REPRÉSENTANTS, ALERTE AUX CITOYENS !

Monsieur le Président de la République, Monsieur le Préfet des Hautes Alpes, Monsieur le Procureur de la République, Monsieur le Défenseur des Droits de l’Homme, Mesdames et Monsieur les Parlementaires, Mesdames et Messieurs les Citoyens

Les associations locales et nationales signataires se joignent au Mouvement Citoyen Tous Migrants pour vous alerter à nouveau des faits suivants sur le territoire frontalier du Briançonnais :

L’activité militaire et policière à cette frontière franco-italienne se traduit chaque jour par des dizaines de refus d’entrée et de renvois intempestifs de personnes majeures et mineures en exil. Ces renvois sont effectués au mépris des droits fondamentaux et des dispositions légales, notamment au regard du droit d’asile et de la protection de l’enfance.

Lire la suite

Services publics : un patrimoine à défendre et à transformer

Les services publics, qui tiennent une place spécifique en France, sont restés pendant très longtemps une sphère distincte du marché, fonctionnant selon des règles d’utilité publique. La nécessité pour le capitalisme d’étendre le domaine du marché entraîne un changement radical dans cette conception, des services publics vers « les services au public ».
Lire la suite

CETA, accords de libre-échange : désastres en vue !

Communiqué de la Confédération paysanne, le 6 octobre 2017 (http://www.confederationpaysanne.fr)

Bagnolet, le 6 Octobre 2017

Accords de libre-échange : l’entêtement criminel de la Commission européenne

Deux semaines après la mise en œuvre provisoire du CETA et la destruction programmée des élevages allaitants français, l’appétit libéral de la Commission européenne ne se tarit pas. Lire la suite

Construire des Alternatives aux systèmes politique et économique. Vers l’Autogestion !

Réformer le Code du Travail.

Ne nous y trompons pas, ce n’est pas pour renforcer la protection des salarié-e-s, mais pour répondre aux désidératas du MEDEF : obtenir une main d’œuvre docile, taillable et corvéable à merci, sous-payée. La droite n’avait jamais osé le mettre en application. Ce que Valls a engagé, Macron l’amplifie.

Le gouvernement veut réformer le Code du Travail ? Nous voulons l’améliorer!
Lire la suite

Pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

En  Catalogne comme ailleurs,
pour le droit des peuples
à disposer d’eux-mêmes !

Les menaces puis la répression exercée par l’État espagnol en Catalogne sont des atteintes intolérables à la démocratie. La police espagnole a envahi plusieurs bâtiments officiels de la Generalitat de Catalunya, arrêtant des responsables de l’administration et des ministres. Lire la suite

Jean Ortiz : La démocratie en danger en Espagne

Menacée non par les « indépendantistes » catalans, mais par le comportement brutal, répressif, néo-franquiste, du Parti populaire.
Nous devons condamner avec la plus grande énergie, et colère, le véritable coup d’Etat de Rajoy en Catalogne. Des sièges officiels de la Generalitat, de partis politiques « indépendantistes » ont été perquisitionnés, des documents et du matériel électoral saisis, des responsables politiques arrêtés. Cela nous ramène aux heures noires du franquisme. Lire la suite

CETA : mis en application partielle malgré les mises en garde et refus citoyens

Bruxelles et Ottawa voient dans cet accord dit de nouvelle génération – « le plus ambitieux, jamais signé, une « référence pour les futurs accords internationaux ». Il reprend les grandes lignes qui étaient largement refusées dans le TAFTA ! (lire sur ce blog)

CETA ne s’arrête pas à la baisse des droits de douane, mais vise également à réduire les barrières non tarifaires, en particulier les normes sociales, sanitaires et environnementales. Il donne la priorité au commerce et aux intérêts particuliers du secteur privé sur l’intérêt général. Le mécanisme de protection des investisseurs, malgré sa
prétendue “réforme”, n’amoindrit pas les risques de poursuites pour les Etats (et de
condamnation à verser des indemnités colossales aux multinationales) ;
La « coopération réglementaire » permettra de biaiser les normes sanitaires, industrielles et environnementales bien en amont du processus législatif.

De nombreux documents d’analyse approfondie sont disponibles notamment sur le site du collectif Stop TAFTA : TAFTA et CETA étant largement similaires ! http://collectifstoptafta.org

7ème garde à vue pour Cédric HERROU!

Cédric HERROU, de la Roya,  fait l’objet d’un inacceptable harcèlement. Nous réaffirmons notre soutien à toutes celles et tous ceux, comme lui, qui assistent et  secourent au risque de leur propre liberté, les migrant-e-s rejeté-e-s sur nos côtes par la haine, la guerre et la misère.

Lire le communiqué transmis par l’association Roya Citoyenne et la Ligue des Droits de l’Homme PACA
Lire la suite

Non à cette loi Bleue Marine

Qu’avons-nous fait pour mériter cela ?

La loi instaurant l’état d’urgence date du 31 mars 1955 et a été votée pour lutter contre le soulèvement du peuple algérien et ceux qui le soutenaient.

Elle a aussi été votée pour éviter de recourir à l’état de siège qui ne s’appliquait qu’en cas de guerre et le pouvoir refusait de qualifier ces « évènements » de guerre.

A l’époque, le député socialiste, oui socialiste, Francis Vals, rejette cette loi qui « remplace la dictature militaire par la dictature policière ».

Cette loi exceptionnelle pour circonstances exceptionnelles restreint dangereusement les libertés des citoyens. Elle est fondée sur le soupçon, elle fait de nous tous des suspects.

Aujourd’hui, le gouvernement d’union de la droite et de la droite se propose de rendre permanentes les dispositions de cette loi liberticide.

On ne défend pas la démocratie en la réprimant.

On ne protège pas les citoyens en les soupçonnant.

Nous n’accepterons pas cette loi bleue marine !