Non à la criminalisation des militants !

StamboulCette nuit Pierre Stamboul a été réveillé en pleine nuit par sa porte fracassée par le RAID. Conduit menotté au commissariat du 8e de Marseille il y est resté 7 heures pour un seul interrogatoire. Ce militant antisioniste, soutien indéfectible de la cause palestinienne, co-président de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix) ne se laissera pas intimider par ces pratiques policières inadmissibles. Dès ce soir il rejoindra Toulouse pour un  grand meeting organisé par le comité BDS (Boycott, Désinvestissement Sanctions tant que Israël ne se conforme pas au droit international). Le but était-il de l’empêcher de s’y rendre ?

Non à la criminalisation des militants !

Alternatives et Autogestion assure Pierre Stamboul de tout notre soutien.

Un nouveau journal ? Pour quoi faire ?

…..et si vous vous abonniez ?
Lors de leur congrès de 2015, une majorité des Alternatifs a décidé de dissoudre le mouvement pour rejoindre Ensemble. Certains ont pourtant décidé, avec d’autres, de poursuivre l’aventure alternative :

  • de faire vivre un projet autogestionnaire, solidaire, féministe et écologiste
  • d’agir pour mettre en pratique dans tous nos lieux de vie des méthodes et pratiques autogestionnaires
  • de dénoncer flyer-site-p1et de lutter contre des modes de production qui oppriment les plus faibles
  • de combattre toutes les inégalités, celles qui frappent les femmes en particulier
  • et enfin de lutter pour une réelle écologie, pour la biodiversité et la protection animale, contre le nucléaire, les grands projets inutiles, la mal-bouffe …

Pour construire ce projet, ce collectif militant s’est doté d’un journal, NRVV (Noir Rouge Vert Violet).
Pas de résultats de la ligue 1,
pas de numéro «spécial grosse voiture», ni de supplément télé.
ça laisse de la place pour parler de ce dont on ne parle pas, ou pas assez ailleurs

Un nouveau journal ?
Pour quoi faire ?
Dans nos chantiers, il y a déjà un journal mensuel tout en couleurs :
Noir : pour l’autogestion, les expérimentations, les pratiques alternatives
Rouge : pour la justice sociale, le bien commun, l’égalité et les solidarités,
Vert : pour l’écologie radicale, l’objection de croissance et l’antiproductivisme
Violet : pour le féminisme, l’anti-sexisme et les antiracismes
Oh … Et puis plein d‘autres couleurs aussi !
Un journal ouvert sur des projets étonnants, des expériences enthousiasmantes, des échecs cuisants, des interrogations, des colères, des luttes
A ce qui se passe ici, fabriqué avec nos petits doigts, ou à l’autre bout de la planète.
On va commencer doucement … Dans une version provisoire de 16 pages, quadri, diffusée par nos collectifs ou sur abonnement pour pas cher, avec des plumes que vous avez déjà trouvées dans Rouge&Vert ou ailleurs.

Avec vous aussi, si vous voulez.

Lire la suite

Naissance d’Alternatives et Autogestion, mouvement issu des Alternatifs

logoaa-e1426775440929« La tâche est grande
On y suffit à peine.
Il faut d’abord refaire la vie,
Une fois faite on pourra la chanter. (….) »

Vladimir Maïakovski (Écoutez : si on allume les étoiles )

Le congrès extraordinaire des Alternatifs du 15 mars 2015 a tranché. Une majorité à choisi de mettre fin à l’aventure qui nous liait depuis 17 ans et décidé de rejoindre Ensemble! C’est son choix et nous le respecterons.

Nous avons décidé de continuer cette aventure alternative :

  • de faire vivre un projet autogestionnaire, solidaire, féministe et écologiste.
  • d’agir pour concrétiser dans tous nos lieux de vie des méthodes et pratiques autogestionnaires
  • de dénoncer et lutter contre des modes de production qui oppriment les plus faibles
  • de combattre toutes les inégalités qui frappent les femmes en particulier
  • et enfin de lutter pour une réelle écologie, pour la biodiversité et la protection animale, contre le nucléaire, les grands projets inutiles, la mal-bouffe …..

Si ce projet vous intéresse, construisez-le avec nous !

VIOME n’est pas à vendre !

Lien


vio-meVIOME is not for sale !

« Notre destin est entre nos mains,nous dirigeons notre travail et nos vies nous-mêmes .

Nous ne permettrons pas que l’on détruise ce que nous avons construit avec tant de peine .

Nous le disons aux juges ,à la police ,aux administrateurs ,aux anciens et éventuels nouveaux propriétaires »  

(http://www.viome.org/p/francais.html)

Viome doit rester aux mains des travailleurs ! 

Nous soutenons la lutte de nos camarades grecs

Alternatives et autogestion – (Les Alternatifs maintenu-e-s)

« Zied, Bouna : Formidable mobilisation populaire ! »

Qu’est-ce qu’elles sont émouvantes ces je-suis-zetbimages qui vont faire le tour du monde…
À Paris, à Marseille, dans toutes les grandes villes, ces cortèges d’hommes et de femmes de tout âge, de toutes couleurs, l’air grave, réunis dans une même émotion. Ces pancartes levées par millions « je Suis Zyed, je suis Bouna ».
Ce premier ministre, au bord des larmes, qui s’interroge à haute voix : « quel est donc ce pays où la police tue nos enfants, les enfants de la République ? ». Sur les plateaux télé, des éditorialistes de droite se demandent ce qui cloche dans notre « vivre ensemble » pour que des jeunes, à la vue de policiers, partent en courant.
Des sociologues de gauche répondent, sur d’autres plateaux « mais pourquoi donc des policiers courent après ces jeunes ? ».
Des personnalités du monde entier, des chefs d’État au bilan démocratique contestable, se précipitent pour être sur la photo à Paris. Le tout Paris, intellectuels à la gâchette, humoriste de plateau télé, chanteurs et sportifs se joignent au cortège. Partout le même souffle : « je Suis Zyed, je suis Bouna ».
Le premier ministre, à qui personne n’avait rien demandé, invite la droite « à rejoindre les cortèges citoyens ». Le FN ne sera pas le bienvenu. Djordje Clooney, lors de la remise de l’Emmy machin ou du Golden truc se penche sur son pupitre, grave, tenant d’une main son Nespresso, de l’autre le micro et, en français : « Je souis Dzyed, dje souis Bouna ». Émotion.
Le ministre de la matraque donne des consignes : il ne laissera aucun policier contester ou interroger la minute de silence dans les commissariats. Alliance, le syndicat de matraqueurs d’extrême-droite déclenche une polémique en évoquant de possibles circonstances atténuantes pour les policiers assassins. Dieudonné, à peine sorti du Palais de justice pour une autre affaire, diffuse sur la toile un « ce soir j’ai envie de dire que je me sens transfo. » qui le renvoie illico en garde à vue.
Le Herald titre sur cette leçon de démocratie qui vient du vieux continent : « On ne laisse pas mourir dans l’indifférence deux enfants parce qu’ils sont noirs ou arabes : C’est ça le vivre-ensemble ”à la française” ».
À ce moment, au prix exorbitant de ces deux morts, dans toutes les villes, tous les quartiers, tout le territoire national, devant cette démonstration à grande échelle que non, il n’y a pas deux poids deux mesures , on se sent une même communauté de destin.

Mais en fait, non.
C’est pas ça qui s’est passé.

Mathieu Colloghan

Lettre ouverte des Alternatifs 87 – Limousin – Terre de Gauche

Le 16 mars 2015

Chèr-es camarades de Terre de Gauche,

 Je vous informe que le congrès des Alternatifs a décidé hier la dissolution de notre parti mouvement.

 Une partie des alternatifs a donc rejoint Ensemble.

Ici en Limousin, les alters 87 ont voté unanimement contre la dissolution et porté une motion pour le maintien des alternatifs.

Notre choix est fondé sur l »expérimentation des regroupements diversifiés (Terre de Gauche / Front de Gauche / Ensemble).

Nous avons constaté que la forme la plus enrichissante de rapprochement, tant sur les questions de fonds, que sur les modalités de fonctionnement, sont celles qui sont librement consenties par les partis qui s’y impliquent. Ainsi, Terre de Gauche est la formule qui permet le meilleur brassage d’idées, et la plus grande ouverture au débat, portées par les différentes organisations, sans induire leur disparition.

Pour vous et nous, cette décision de notre congrès ne sera pas un grand bouleversement. Deux évolutions quand même, nous allons changer de nom, et nous ne sommes, de fait, pas membres du Front de Gauche.

 En revanche, nous continuerons à nous investir avec terre de gauche chaque fois que nous pourrons y trouver un écho à nos piliers que sont le féminisme, l’écologie, les solidarité et l’autogestion.

 à très bientôt

p/ Sylvie FILIPEDASILVA
ex alter et toujours rouge et verte !

L’enjeu du congrès national du 15 mars 2015

alters-en-questionLe congrès du 15 mars 2015 approche.

L’enjeu de ce congrès est la dissolution ou non du mouvement des Alternatifs.

  • Conformément à l’art 6.4 des statuts adopté au congrès de décembre 2014, pour que la dissolution soit décidée, il faut que le « oui » atteigne 60 % des votes, les abstentions étant prises en compte dans le total des votes, mais pas les NPPV »

Les votes se font sur les bulletins suivants :

BULLETIN DE VOTE pour la Motion 1 :
A la majorité des 2/3, le congrès de décembre a pris la décision politique d’un regroupement de la gauche alternative par un dépassement des Alternatifs dans Ensemble!. Pour continuer à porter le combat autogestionnaire, dans la société et avec Ensemble!, les Alternatifs décident leur dissolution.

BULLETIN DE VOTE pour la Motion 2 :
Parce que la diversité politique, l’alternative politique sont nécessaires, et afin de permettre à tous et toutes de continuer le projet autogestionnaire, féministe, solidaire et écologiste, dans un mouvement politique distinct, autonome, je vote NON à la dissolution des Alternatifs.

Nouveau site des Alternatifs

alter-logoBienvenue sur notre nouveau site.

Suite à la dissolution de l’association Les Alternatifs votée au congrès du 15 mars 2015 par plus de 60% des mandats, la minorité a souhaité ne pas perdre les acquis du parti-mouvement « Les Alternatifs ».

C’est pourquoi ce nouveau site a été créé pour faire vivre et développer nos idées et notre engagement basé sur nos quatre piliers « Solidarité-Écologie-Autogestion-Féminisme ».

Nous reviendrons vers vous pour vous proposer de contribuer directement à ce site.

A bientôt,

Les Alternatifs « maintenus«