Fessenheim, 43 ans, enfin !

Cette nuit, du 29 au 30 juin 2020, la plus vieille centrale de France, après 43 ans de service, sera débranchée. Son deuxième réacteur sera arrêté. Elle va définitivement cesser de fonctionner avant d’être démantelée.

C’est l’épilogue de longues luttes, une victoire pour les antinucléaires français, allemands et suisses. Mais le calendrier n’est pas établi pour d’autres centrales bien avancées en âge…

Le démantèlement de la centrale sera long :

15 ans pour évacuer le combustible hautement radioactif (en 2023), puis démonter les deux réacteurs. Le travail pourrait se poursuivre jusqu’en 2040.

Une expérience industrielle nouvelle pour EDF : « c’est la première fois qu’une centrale nucléaire à eau pressurisée est arrêtée puis démantelée intégralement ».

Une expérience qu’il faudra bien poursuivre et renouveler, car la carte de l’âge des centrales en cours de fonctionnement est éloquente (voir sur https://www.sortirdunucleaire.org/article41194).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *