Chambéry : Non à la criminalisation des actions citoyennes !

CHAMBÉRY.

Mercredi 3 Juillet 2019, les policiers interviennent à BELLEVUE pour expulser une famille qui occupait un logement insalubre, dépourvu d’eau et d’électricité. Lors de l’intervention, M. BEY, malmené et menotté, mourra d’une crise cardiaque malgré les avertissements de ses voisins qui savaient qu’il avait le cœur fragile.

Le Lundi 8 Juillet, le DAL et la CNL appellent à un rassemblement devant la Mairie, soutenus par de nombreuses organisations. Violemment délogés par la police municipale, la police nationale, la BAC (Brigade Anti Criminalité) et la brigade canine ! Un moment de panique s’en suivra, il y aura bousculade dans la salle très encombrée du Conseil, et parmi toutes les personnes présentes, deux ont été poursuivies.

L’une a déjà écopé de 8 mois de prison avec sursis, Yannick est convoqué au Tribunal le Lundi 4 Novembre à 14 H 00.

Il est poursuivi pour « rébellion, violence à agents, et entrave au Conseil Municipal. »

Cette répression judiciaire est la même que celle à l’œuvre contre les Gilets Jaunes, contre tous ceux qui agissent pour plus de justice sociale, plus de solidarité et de fraternité, comme pour la défense de l’environnement.

Le Collectif Savoyard contre la Répression

appelle toutes les citoyennes et tous les citoyens attachés à la liberté de manifester et d’agir collectivement pour une société plus juste et plus humaine à un  

Rassemblement Lundi 4 Novembre à 12 H 30
devant le Palais de Justice de Chambéry

TELECHARGER Tract Yan-4nov2019 chambery

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *