Pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

En  Catalogne comme ailleurs,
pour le droit des peuples
à disposer d’eux-mêmes !

Les menaces puis la répression exercée par l’État espagnol en Catalogne sont des atteintes intolérables à la démocratie. La police espagnole a envahi plusieurs bâtiments officiels de la Generalitat de Catalunya, arrêtant des responsables de l’administration et des ministres. Plus largement, de vastes opérations de police ont été organisées contre les milieux autonomistes et indépendantistes. C’est la guardia civil qui a été chargée de ces besognes ; elle n’a pourtant pas les compétences juridiques pour agir ainsi sur le territoire catalan ; le pouvoir central bafoue ses propres règles de fonctionnement. C’est un choix politique ; celui de nier au peuple le droit de décider de son avenir.
Par tous les moyens, le pouvoir central veut empêcher le referendum prévu pour le 1er octobre. De nombreuses organisations de l‘Etat espagnol alertent : « Les évènements actuels montrent  à quel point le spectre du franquisme est encore présent. »

Referendum ou pas ? Indépendance ou non ?
C’est à la population qui vit en Catalogne de décider ! Pas à d’autres.
Les forces d’occupation de l’État espagnol doivent se retirer.

Ce n’est pas à nous non plus de décider. Nous pouvons avoir des avis sur ces sujets ; ils peuvent être différents. Mais notre responsabilité commune est d’appuyer celles et ceux qui défendent les libertés et les droits fondamentaux ; en l’occurrence, le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Les organisations associatives, syndicales et politiques signataires combattent toute forme de colonialisme et défendent le droit à l’autodétermination des peuples : en Catalogne comme au Kurdistan, au Pays basque comme en Kanaky…

Nous dénonçons la violence étatique exercée envers la population de Catalogne. Nous appuyons celles et ceux qui luttent pour que le referendum du 1er octobre ait lieu. Nous soutenons les mouvements sociaux qui organisent la résistance, à l’image des syndicats qui appellent à la grève dans les prochains jours.

Contre la violence d’État
Pour les libertés et la démocratie
Pour le droit à l’autodétermination des peuples

Toutes premières organisation signataires : Assemblada Nacionala Occitana – EELV 06 – Ensemble! 06 – NPA 06 – República de Nissa – Solidaires – etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *