Président de la 5ème république, une fonction pas autogestionnaire!

A & A : Un mouvement politique sans président et sans candidat qui porte un projet politique anticapitaliste et alternatif et ne soutient aucun candidat à la présidentielle

DEUX BONNES RAISONS DE NE SOUTENIR AUCUN/E CANDIDAT/E A LA PRESIDENTIELLE ..

Président de la 5ème république, une fonction pas autogestionnaire!

La fonction présidentielle est à l’opposé de notre conception de la société.

Elire un souverain tout puissant n’est pas du tout un processus autogestionnaire. Ses pouvoirs proviennent moins de la Constitution que de la conception et de la pratique gaulliennes, pratique aggravée par l’inversion du calendrier, qui interdit tout bilan d’étape à mi-parcours et par l’importance et la solennité accordées à cette élection par le suffrage universel direct qui commande toutes les autres élections pour 5 ans.

Alternatives & Autogestion rassemble des femmes et des hommes qui se
retrouvent autour de quatre piliers :
-Noir pour l’autogestion, les expérimentations, les pratiques alternatives ;
-Rouge pour la justice sociale, le bien commun, l’égalité et les solidarités;
-Vert pour l’écologie radicale, l’objection de croissance et l’antiproductivisme ;
-Violet pour le féminisme, l’anti-sexisme et les antiracismes.

Ils constituent les bases d’un projet anticapitaliste en France et en Europe de transformations sociales et écologiques en profondeur qui ne peut exister et se développer sans une démocratie active autogestionnaire à tous les niveaux de la société et au plus près des citoyens.

Une raison suffisante pour ne présenter ni ne soutenir aucun candidat à l’élection présidentielle. Nous ne sommes pour autant pas hostiles aux élections. Mais pour nous, l’élection ne peut être qu’un moyen de concrétiser les avancées de mouvements sociaux et citoyens. S’impliquer dans les actions contre la loi Travail, contre l’Aéroport Notre Dame des Landes et autres projets inutiles, animer une AMAP, participer à des Nuits Debout, faire vivre les échanges d’expériences et d’idées, voilà nos terrains d’intervention. Quand nous participons aux élections, c’est avec la perspective de faire avancer nos idées.

Mais pas à n’importe quel prix.

Dans notre système, c’est le parlement qui devrait être aux commandes et accorder ou non sa confiance au gouvernement. Choisir des députés intègres et en accord avec nos idées est plus important que de choisir le président « le moins pire ».

A l’inverse du régime présidentiel de la 5ème République, nous portons un projet où dans nos quartiers, nos villes et au-delà, les citoyens/ennes auront en main leur destinée par la pratique des assemblées générales délibérantes et animées avec des méthodes de la culture populaire.

Fin avril et début mai, libre à chacun/e de préférer l’un/e ou l’autre ou de voter blanc ou nul en utilisant nos bulletins de vote…

pour vos bulletins de vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *