Ils ont osé toucher la chemise du patron !

c’est l’époque du « sans chemise ni pantalon » 🔆🎼🎼🎶

mais l’humour n’est plus de mise ! 

Après l’incroyable décision de Mme loi-travail de passer outre l’avis de l’inspecteur du travail, voici le communiqué de A&A :

Ils ont osé toucher le corps d’un « chef ». . .

Sacrilège. . .

La meute de celles et ceux qui se sentent sali.e.s par ce contact immonde (et leurs valets serviles du microcosme politique et médiatique) crie à l’outrage, à la « Violence inacceptable ». . . à la « chienlit » !

Six de ces dangereux voyous iconoclastes furent arrêtés à l’aube, à l’heure des exécutions capitales que d’aucuns souhaiteraient, – pour l’occasion -, voir rétablies -.

 Et maintenant, la honte! Le licenciement d’un des leurs est approuvé par la ministre.

Si, comme d’autres, ils avaient détourné des millions, s’ils avaient vidé leur entreprise de ses salarié.e.s et de ses machines, ou laissé des milliers de personnes à la rue, sans toit, sans ressources, sans soins, sans doute auraient-ils reçu les honneurs de la République et occupé la tribune médiatique des « 20 heures »?

Et s’ils avaient voté et mis en application l’ANI, les lois MACRON, la casse du Code du Travail, de la Sécurité Sociale ou des prud’hommes?

Devant une Agence de Pôle Emploi, une jeune femme nous disait: « Je me suis senti vengée par cette chemise déchirée. . . »

Solidarité sans faille avec les 6 d’Air France et tou.te.s leurs camarades.
Ils ont agi pour LEUR dignité, pour NOTRE dignité!
STOP à la criminalisation des actions de résistance ouvrière.

L’heure est à la lutte pour reconquérir et améliorer nos services publics (énergie, santé, éducation, poste, transports …), dans le respect de l’environnement,

L’heure est à la lutte pour un autre Code du Travail, plus protecteur du droit des salarié.e.s, des retraité.e.s, des privé.e.s d’emploi.

L’heure est à la réalisation de nouvelles pratiques démocratiques : débats collectifs des « Nuits Debout », AG dans les boîtes . . . et à leur action conjuguée avec celle des syndicats.

L’heure est à renforcer et populariser les reprises socialisées d’entreprises par leurs salarié.e.s, notamment sous forme de SCOP.

L’heure est la bataille pour une réduction massive du temps de travail.

L’heure est au renforcement du rôle et des pouvoirs des CE et CHSCT. Et. . . à d’autres mesures à discuter.

L’heure est également à rappeler que c’est grâce aux luttes du passé que nous avons droit aux congés payés, à la Sécu ou au 13ème mois. . . Et que c’est grâce à nos luttes d’aujourd’hui que nous pourrons reprendre prise sur nos conditions de travail et de vie . . .

Pour cela, il est plus que jamais nécessaire de mettre en avant la recherche et l’élaboration d’alternatives construites en commun dans tous les domaines.

Pour cela, le mot d’ordre « qu’ils dégagent tous ! » est plus que jamais d’actualité. Oui, qu’ils dégagent tous, tous  les obstacles à cette dynamique : et les droites qui nous gouvernent et la peste brune-marine qui aspire à le faire et les oligarques qui les manœuvrent ! !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *