Notre santé en danger : comment serons-nous soignés demain ?

Communiqué de soutien à la journée d’action défense des services publics du 26 janvier

Le service public mis à mal.
Comment serons-nous soignés demain?

Nous ne voulons pas être les victimes de l’austérité !

H-deHopital– De plus en plus, l’ensemble des services publics est mis à mal, et particulièrement le service public de santé : fermetures d’hôpitaux, de CIVG, de maternités, de centres de santé se succèdent depuis des années.

 – Les conditions de travail se dégradent, le personnel hospitalier subit une pression génératrice de souffrance – sans parler des salaires bloqués et du pouvoir d’achat en baisse. Le mal-vivre se traduit par découragement, fatigue, stress, dépressions et parfois même suicides (qui peuvent frapper même les médecins, considérés pourtant comme au-dessus de la mêlée, cf suicide à l’HEGP en décembre 2015..)

– Ces situations ont des répercussions sur la qualité des soins : sous la pression, le personnel, dont le dévouement et la compétence ne sont pas en cause, ne peut exercer ses tâches de manière sereine. Cette dégradation est ressentie de plein fouet par les patients, déjà soumis à des délais d’attente créateurs d’angoisse, ou pire encore (cf morts aux urgences…)

 Un peu partout  des mouvements ont mis en évidence le refus de cette souffrance au travail, engendrée par les réorganisations autoritaires, les restructurations ou disparitions de services imposées par les Agences régionales de santé (ARS). 

Ainsi, au printemps 2015, un grand mouvement unitaire s’est levé à l’AP-HP contre la remise en cause sans concertation des horaires et des RTT. 

Les hospitaliers refusent d’être les variables
d’ajustement de l’Hostérité.

La population refuse de risquer sa santé ou sa vie parce que l’Etat n’assume plus ses responsabilités.

Notre Santé En Danger, consciente des menaces d’un management inhumain qui dénature la notion même de Service Public, tire la sonnette d’alarme et soutient la lutte des hospitaliers et du médico-social.

Signataires :

Alternatives et Autogestion, AFMT, Act-Paris,  Act-Up Sud-ouest, CADAC, collectif20èmeTenon, Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, Convergence services publics, Ensemble, La Santé n’est pas une Marchandise, LaSantéUnDroitPOurTous, Mutuelles du Vaucluse, NPA, Résistance Sociale, PCF, SUD Santé Sociaux, USP…

Une réflexion au sujet de « Notre santé en danger : comment serons-nous soignés demain ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *