Refusons l’agro-industrialisation avec les usines des 1000 vaches, des 12000 porcs ou des 115000 poulets!

Same30mai_1000vachesdi 30 mai, journée mondiale du climat

La lutte contre le réchauffement climatique commence aussi devant l’usine des 1000 vaches et l’agro-industrie !

Le 12 septembre et le 28 mai, la Conf’ a pris ses responsabilités en stoppant, par des actions de démontage, ce qui n’était encore que le chantier de l’usine des 1000 vaches.  

Enquête scientifique, interpellations musclées, gardes à vue de 48h, ont conduit neuf militants devant la Justice le 28 octobre principalement pour dégradation en réunion et refus de prélèvement ADN. Ils ont été condamnés, après une petite heure de délibérations, à des peines allant jusqu’à 5 mois de prison avec sursis pour Laurent Pinatel, le porte-parole de la Conf’. Laurent Pinatel – Porte-parole, Marie-Noëlle Orain – Secrétaire générale, Mikel Hiribarren – Secrétaire général, Josian Palach – trésorier, Judith Carmona, Claude Cellier, Laurent Leray – Secrétaires nationaux

Le procès en appel des militants syndicalistes aura lieu le 17 juin, à Amiens. Après des condamnations injustes et bâclées le 28 octobre, la Confédération paysanne a décidé de faire appel. Des actions syndicales n’ont pas à être sanctionnées pénalement !  

relaxe-amiens-confLes militants de la Conf’ ont agi pour l’avenir de tous, contre la disparition des paysans, la précarisation générale, la destruction de l’environnement et la dégradation de notre alimentation !

Nous pouvons faire le choix d’une agriculture paysanne, respectueuse des hommes et de l’environnement dans des territoires vivants, garante d’une alimentation de qualité pour tous et seule capable de « refroidir » le climat. Nous devons avoir la possibilité de défendre un avenir commun dans une société plus juste.

Alors que les atteintes à la liberté syndicale s’intensifient, et parce que la lutte contre l’industria-lisation de l’agriculture est juste et s’inscrit dans la mobilisation grandissante contre les accords de libre-échange et le changement climatique, nous devons nous retrouver en masse le 17 juin à Amiens, pour soutenir les neuf militants de la Conf’ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *