Projet de loi sur le renseignement

Mardi 5 mai, les députés voteront
solennellement en première lecture le projet de loi sur le renseignement, avant de transmettre le dossier au Sénat.

Le projet de loi Renseignement contient deux articles qui permettent une interception de l’ensemble des données de tous les citoyens français en temps réel sur Internet, dans le but de faire tourner dessus des outils de détection des comportements « suspects ». Cette surveillance massive de l’ensemble de la population est inadmissible : c’est une pratique dangereuse pour la démocratie et les libertés d’expression, de réunion, de pensée, d’action. Elle est de plus sans intervention judiciaire et moyen réel de contrôle.

Non, s’opposer à cette loi n’est pas entraver l’action antiterroriste

L’objet de cette loi n’est pas la lutte contre le terrorisme mais le renseignement en général, et notamment le renseignement intérieur. Comme le précise le texte, les finalités du renseignement intérieur sont bien plus larges que le terrorisme, on y trouve également la défense des intérêts économiques et scientifiques de la France, la lutte contre les violences collectives pouvant troubler l’ordre public, la criminalité et la délinquance organisée, etc.
Ces nombreuses finalités étendent très largement le champ de la surveillance, parce qu’elles augmentent le nombre de raisons et de périmètres permettant qu’on puisse se retrouver surveillés. Opposer systématiquement le terrorisme à l’opposition à cette loi est donc un piège sémantique.

Une manifestation* aura lieu lundi 4 mai à 18h30 à la sortie du métro Invalides à l’appel du collectif Sous Surveillance <https://sous-surveillance.fr/#/>. Pour les autres, une intervention auprès des députés et une pétition sont proposées.
Ce collectif réunit de très nombreuses associations et organisations, depuis le Syndicat de la Magistrature, Droit au Logement, Reporters sans Frontières, la Fédération Française des Motards en Colère, l’Union des Familles Laïques, la Quadrature de Net etc… <<Consultez le site<

De nombreux acteurs du numérique français, notamment les hébergeurs s’inquiètent de ces boites noires de surveillance. Lire https://ni-pigeons-ni-espions.fr/fr/

Non à la loi renseignement

1 réflexion sur « Projet de loi sur le renseignement »

  1. Ici une loi intéressante sur laquelle j’ai pu amplement en apprendre beaucoup. Mais pour ma part il est intéressant compte tenu de ce que nous connaissons aujourd’hui de se protéger déjà en « interne » (chez nous) à l’aide notamment de caméra.
    C’est une première étape

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *