31 juillet 1977 décès de Vital Michalon à Malville, lors de la manifestation contre Superphénix

Communiqué de presse – 31 juillet 2017 – réseau sortir du nucleaire

40 ans du décès de Vital Michalon, tué par une grenade offensive lors d’une manifestation contre le projet Superphénix

Il y a 40 ans, le 31 juillet 1977, Vital Michalon, jeune professeur de physique de 31 ans, est mort alors qu’il manifestait contre le projet de surgénérateur Superphénix avec 60 000 personnes près de Creys-Malville (Isère). Il avait été tué par une grenade militaire offensive tirée par l’un des 5 000 gardes mobiles, CRS et forces de police, qui avaient utilisé 2 500 grenades de ce type. Nous tenons, encore une fois, à lui rendre hommage et à rappeler le contexte de sa disparition.

Lire la suite

Recours contre le décret de création de l’EPR

Communiqué de l’Observatoire du Nucléaire, Mercredi 19 avril 2017

l’EPR vu par le réseau sortir du nucléaire

En modifiant le 23 mars 2017 le décret de création du réacteur nucléaire EPR en construction à Flamanville (Manche), le premier ministre Bernard Cazeneuve a rouvert la possibilité de contester ce décret qui avait été signé par M de Villepin le 10 avril 2007, à la sauvette, juste avant l’élection présidentielle de 2007. Lire la suite

Catastrophe nucléaire de Fukushima : toujours pas sous contrôle

Ce 11 mars 2017, déjà 6 ans depuis le tsunami et la catastrophe nucléaire de Fukushima : et la situation n’est toujours pas sous contrôle.  
On peut lire sur le site du réseau sortir du nucléaire  des informations inquiétantes. Ainsi, une sonde envoyée dans le réacteur 2 a pu mesurer une radioactivité ambiante de 530 Sv – un taux capable de tuer un homme instantanément ce qui n’augure guère d’espoir quant à la capacité humaine (ou même robotique) à démanteler l’installation et à récupérer les coriums de combustible fondu – dont on ne connait toujours pas la localisation précise…

Lire la suite

Flamanville 1er et 2 octobre : Non à l’EPR ! Arrêt du nucléaire

banniere-can-ouest

Tous à Flamanville  les 1er et 2 octobre 2016

Carton rouge !

Enaffiche-can-ouest-flamanville 2015, les 3/4 des réacteurs nucléaires français ont dépassé leur limite d’âge. Le risque de catastrophe est donc imminent…

Neuf ou vieux, un réacteur nucléaire est dangereux.
L’arrêté de création de l’EPR de Flamanville est caduc à compter du 11 avril 2017 : au-delà de cette date, le chantier devient illicite. Il constitue une réelle menace avec ses nombreuses malfaçons dont la plus grave est celle de la cuve.
Son prix initial a triplé pour dépasser les 10 milliards d’euros !
panneau-nucleaire-alters

11 mars 2011 : catastrophe de Fukushima, 5 ans déjà

30 ans déjà : deux catastrophes nucléaires majeures ont traumatisé les populations puis ont été intégrées au cours des choses: depuis le 26 avril 1986 celle de Tchernobyl et depuis le 11 mars 2011 celle de Fukushima.fukushima-10lecons

des infos sur un blog consacré à fukushima :  http://www.fukushima-blog.com/

télécharger une brochure très complète (disponible en français) sur le site http://fukushimalessons.jp/en-booklet.html

et pour marquer les 30 ans de la catastrophe de Tchernobyl tchernobyl-26avril1986  tcherno23

notez cette date du 26 avril sur votre agenda !

Même pour Alternatiba : pas touche à Fessenheim !

 Après des prises de parole devant la centrale de Fessenheim, les cyclistes ont fait l’objet d’un contrôle de police par la gendarmerie, puis en Allemagne par la police allemande, la France ayant demandé au procureur de Freiburg de contrôler l’identité de tous les cyclistes présents, et en cas de refus de leur part, de bloquer le Tour. https://alternatiba.eu/2015/07/tour-alternatiba-pour-le-climat-incident-surrealiste-a-fessenheim/

Quelle honte cet incident à Fessenheim, alors que pratiquement dans le même temps à Quimper et dans toutes les régions de France, des ronds-points dégageaient des fumées noires et épaisses, provenant de la mise à feu des bottes de pailles mélangées à des montagnes de pneus étalés sur la route, bloquant les voitures (également à l’aide de files de camions) et provoquant des bouchons interminables, fumées toxiques et dangereuses pour les passagers des voitures , surtout pour les enfants confinés  à l’intérieur, sans aucune intervention de la police,  la préfecture restant muette…

Deux poids, deux mesures, pour les jeunes manifestants courageux et écolos et les agriculteurs énervés mais refusant d’engager une réflexion pour une agriculture plus saine et moins polluante comme le propose la Confédération Paysanne (qui elle ne peut se permettre ce genre de manifestation sans risquer l’emprisonnement de ses militants..)

Révoltant..