Alerte surveillance : vote du Sénat le 27 octobre

20150412-sous-surveillance/Rue89/ « Dans un silence presque total, une nouvelle loi légalisant la surveillance globale et en masse de nos communications risque d’être entérinée ce mardi 27 octobre par le Sénat. Seuls 8 députés étaient présents lors de son adoption par l’Assemblée nationale, le 1er octobre, et il est malheureusement très probable que le débat sénatorial se déroule dans un hémicycle tout aussi vide.  » lire la suite sur rue89-surveillez-les-tous Lire la suite

Les Voix de Radio France : « Cette grève est pour vous »

agrf
Un grand mouvement social pour la défense du service public de la radio et la défense de l’emploi contre les politiques d’austérité a commencé le 19 mars à Radio France.

Pour les soutenir, signez la pétition

 www.radiofrancelutte.fr

Pour la une de Là-bas si j’y suis, « RADIO FRANCE, UNE GRÈVE DE CIVILISATION »

Extrait d’une lettre ouverte aux auditeurs de Radio France. Elle est signée des producteurs de cette maison, autrement dit des voix qui s’adressent à vous chaque jour. Car au-delà, des motifs syndicaux de cette grève auxquels les uns adhèrent, les autres non, au-delà du jeu de dupe qui s’est engagé entre cette Maison et le gouvernement, il y a un combat qui nous réunit tous : l’indépendance et l’excellence de la radio publique. 

Nous sommes les voix qui, chaque jour, s’adressent à vos oreilles. A travers nos émissions, nos interviews, chroniques, reportages, documentaires, nous tentons au mieux de faire vivre les missions de la radio publique : « informer, éduquer, divertir ».

Nous, équipes de production des émissions de Radio France (animateurs, reporters, collaborateurs, chroniqueurs…)  partageons les inquiétudes de l’ensemble des personnels de Radio France mobilisés depuis le 19 mars.

Ce mouvement de grève a pour objet de défendre les radios de service public, et non des intérêts particuliers ou corporatistes. L’engagement budgétaire non tenu par l’Etat entraine aujourd’hui un déficit grave qui menace l’existence de la radio telle que vous l’aimez et que vous la financez à travers la redevance audiovisuelle.    lire la suite sur le site de France Inter